Jimmy Bouchard, Julie Dufour, Michel Thiffault, Kevin Armstrong, Marc Pettersen et Martin Harvey ont voté contre la résolution.

Six conseillers de Saguenay votent contre la baisse de salaire

Après avoir voté en faveur d’une hausse du compte de taxes pour les citoyens de Saguenay, les conseillers municipaux ont refusé de baisser leur salaire de 5000 $, lundi soir, lors de la séance ordinaire du conseil tenue à La Baie.

Cette proposition d’abaisser la rémunération avait été faite à la suite du rejet du budget, le 18 décembre dernier, les élus demandant à la Ville de mieux gérer la dette. Au départ, il avait été suggéré par l’équipe de l’Équipe du Renouveau démocratique (ERD), avec Michel Potvin en tête, de baisser les salaires de 10 000 $. La proposition a finalement été de 5000 $.

Jimmy Bouchard, Julie Dufour, Michel Thiffault, Kevin Armstrong, Marc Pettersen et Martin Harvey ont voté contre la résolution, tandis que les conseillers Carl Dufour, Jean-Marc Crevier, Simon-Olivier Côté, Michel Tremblay, Brigitte Bergeron, Marc Bouchard, Michel Potvin, Raynald Simard et Éric Simard étaient en faveur, tout comme la mairesse Josée Néron. Cependant, comme il fallait au minimum les deux tiers des conseillers en faveur, la baisse de salaire n’a pas été acceptée. 

La mairesse Josée Néron s’est dite surprise du rejet de la proposition, mais entend continuer le travail. « On entendait au niveau du conseil que ça passerait. On savait que quelques personnes étaient contre, mais on était sûrs d’avoir les deux tiers. Alors, on va continuer de discuter. C’est une question morale. On a fait des représentations auprès de la population », a-t-elle dit après la séance.

L’idée de faire appel à une firme externe pour analyser le salaire des élus a été ramenée sur la table. Le conseiller baieriverain Martin Harvey a d’ailleurs dit qu’elle aurait dû être faite depuis longtemps et que « c’est un prix à mettre pour avoir de la qualité ». 

La présidente de l’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, a parlé de la baisse comme étant une mesure « électoraliste et punitive ». Selon elle, il faut redorer l’image de la politique et la baisse de salaire proposée « fait tout sauf ça ». « Avec mon salaire, je n’ai aucunement l’impression de voler ou de prendre quelque chose », assure-t-elle. 

Elle ajoute que la baisse de revenus aurait pour impact d’attirer les riches et les gens qui ont le temps, soit les gens à la retraite. 

Certains conseillers n’ont pas apprécié que la baisse de salaire soit proposée pendant la partielle pour le district 1, à Jonquière. Jimmy Bouchard, qui a été élu le 15 décembre, a d’ailleurs dit qu’il est difficile de faire un travail adéquat sans le faire à temps plein. 

Les conseillers Carl Dufour, Jean-Marc Crevier, Simon-Olivier Côté, Michel Tremblay, Brigitte Bergeron, Marc Bouchard, Michel Potvin, Raynald Simard et Éric Simard étaient en faveur de la baisse de salaire, tout comme la mairesse Josée Néron.

Kevin Armstrong a quant à lui reproché à la mairesse de ne pas avoir agi en leader dans ce dossier. 

« Combien vaut un élu à Saguenay ? », a questionné M. Armstrong, rappelant que c’est un travail à temps plein qui demande des « compétences, un rôle qui s’est complexifié au fil du temps ». 

« Je sais que je suis plus payant pour les citoyens que ce que je coûte », a-t-il mentionné pendant la séance. 

Marc Pettersen a dénoncé le fait que la Ville demande de baisser le salaire des élus « pour montrer l’exemple », alors que des fonctionnaires se sont déplacés à Houston, au Texas, pour en apprendre davantage sur les usines de liquéfaction de gaz naturel en prévision des audiences du BAPE sur le projet Énergie Saguenay.

Centre multisport

Les élus ont voté à l’unanimité en faveur du règlement d’emprunt de 25 millions $ pour le centre multisport de Jonquière, qui a déjà obtenu la confirmation d’une aide financière de 7,5 millions $ de la part du gouvernement du Québec. La prochaine étape sera l’ouverture des registres dans les trois arrondissements, comme ce fut le cas la semaine dernière avec la bibliothèque de La Baie.

Lors du dernier comité exécutif, à l’ouverture des enveloppes, la firme Unigec a obtenu le contrat pour le plan de fonctionnalité technique (la portion ingénierie), tandis que la firme Ardoise sera responsable de la partie architecture.

Jimmy Bouchard est l'un des six conseillers à avoir voté contre la résolution.

+

POINTS À RETENIR DE LA SÉANCE DU CONSEIL

Deux projets de règlement à saveur historique étaient à l’ordre du jour. Les élus ont adopté un avis de motion pour identifier le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney du 4 mai 1971 comme événement historique, demande qui sera acheminée à la ministre de la Culture et des Communications. La mairesse Josée Néron s’est dite heureuse que le présent conseil fasse cette demande pour garder cette tragédie en mémoire. Il a aussi été demandé d’identifier le gardien de but Georges Vézina comme personnage historique décédé. L’année 2020 marquera le 75e anniversaire de son intronisation au Temple de la renommée du hockey.

Un comité aviseur sur la gestion des événements a été créé afin d’assurer une meilleure concertation. Les trois présidents d’arrondissement y siégeront, soit Michel Tremblay, Julie Dufour et Éric Simard, en plus du conseiller Simon-Olivier Côté et d’un membre du cabinet de la mairesse. La table des promoteurs sera également « récréée » afin de leur permettre de s’asseoir ensemble. En plus des promoteurs d’événements, les membres du comité aviseur y siégeront également.

PAL Airlines offrira, à compter du 20 avril, des liaisons entre Saguenay et Montréal, et Saguenay et Mont-Joli. Un service de plus pour l’aéroport, se réjouit le conseiller Michel Potvin, « qui offrira des prix plus raisonnables » que ce qui est offert présentement.

L’alternance autour de la table du conseil n’a pas duré. Les conseillers étaient placés par arrondissement, comme avant.