Josée Néron, mairesse de Saguenay.

Signature de l'ACEUM: une délégation régionale ira à Ottawa

Une délégation régionale prend la direction d’Ottawa afin de rappeler au gouvernement Trudeau la nécessité de protéger l’industrie de l’aluminium dans le cadre de la signature de l’ACEUM qui encadrera les relations commerciales entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, et son collègue d’Alma, Marc Asselin, seront accompagnés des dirigeants syndicaux Alain Gagnon et Sylvain Maltais, de même que des directeurs généraux de la Société de la vallée de l’aluminium (SVA) et de Promotion Saguenay, Christian Fillion et Patrick Bérubé. Les membres de la délégation participeront à une activité de presse mercredi.

Les principaux acteurs de l’industrie dans la région ainsi que les élus municipaux vont de plus demander au gouvernement fédéral de faire en sorte que cette nouvelle entente commerciale n’ait pas d’impact sur l’industrie de l’aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ou du moins de minimiser les impacts négatifs de ce nouveau pacte commercial.

« Les intervenants régionaux profiteront de leur passage dans la capitale fédérale pour dévoiler des informations liées aux impacts économiques sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Québec à la suite des compromis faits dans l’ACEUM. L’industrie de l’aluminium au Québec représente près de 10 000 emplois directs, 20 000 emplois indirects et des exportations de plus de 8,3 G$ par année », précise le communiqué émis par le cabinet de la mairesse de Saguenay.

Cette dernière et son homologue d’Alma Marc Asselin ont demandé une rencontre avec la vice-première ministre et ministre des Affaires intergouvernementales Chrystia Freeland afin de lui rappeler les inquiétudes régionales en lien avec la signature de l’accord. La ministre Freeland a dirigé la négociation commerciale qui a mené à cet accord et a fait une tournée régionale l’an dernier afin de rencontrer les travailleurs de l’industrie de l’aluminium.