Les festivaliers ont profité de la dernière journée du Festival brassicole de la Mauricie pour déguster, dimanche, les produits de la région.

Septième édition du Festival brassicole de la Mauricie: «un succès sur toute la ligne»

TROIS-RIVIÈRES — La 7e édition du Festival brassicole de la Mauricie a connu une belle réussite, et ce, du vendredi jusqu’au dimanche, au parc Antoine-Gauthier. «C’est un succès sur toute la ligne autant dans l’après-midi, avec un moment très familial, qu’en soirée avec les spectacles», affirme avec entrain le coordonnateur David Montour.

Le Festival brassicole de la Mauricie a gagné son pari, celui d’amener les familles à participer à l’événement. «Le samedi après-midi, j’étais très heureux de constater qu’autant les enfants que les adultes avaient du plaisir. Les enfants s’amusaient dans les jeux gonflables et les parents profitaient de la belle vue, tout en consommant de bons produits», certifie le coordonnateur. Effectivement, les festivaliers ont afflué de jour comme de soir. Samedi, un total de 2000 personnes ont participé aux célébrations.

L’un des moments marquants de l’événement est sans contredit le spectacle qui a rendu hommage à Bob Bissonnette. «En soirée, le spectacle avec Bob Bissonnette a clairement battu un record d’assistance. La foule a embarqué et elle a fait durer le spectacle durant un 30 minutes additionnel. Le groupe et les personnes avaient du plaisir et on était heureux de voir le succès que ça a eu», souligne M. Montour.

Selon le coordonnateur, une ambiance «incroyable» régnait au parc Antoine-Gauthier. «C’était notre meilleur spectacle jusqu’à présent», complète-t-il. L’hommage au rock des années 80 du groupe Rockhits a aussi connu une forte popularité.

Cette année, plusieurs nouveautés figuraient à la programmation, dont le festin gaulois. L’entreprise de Yamachiche Le Sanglier Rieur s’est déplacée pour offrir un repas mariant bières et sanglier.

Les participants avaient la chance de rencontrer les brasseurs afin de discuter avec eux.

«Le repas a été apprécié de tous. Les gens ont trouvé ça succulent et surprenant. Pour la première édition, on a passé le test», se félicite M. Montour. Aussi, le podcast L’Âge de Bière a été enregistré en direct de l’événement, une activité qui a offert une belle diversité. «Les gens du podcast ont donné un super bon show côté animation. Ça a permis d’avoir une activité qui réunissait les microbrasseurs», assure le coordonnateur.

Parlant de primeurs, plus de quinze exposants étaient sur place pour faire découvrir des produits de la Mauricie. De nouvelles microbrasseries se sont jointes à l’événement, ce fut le cas du Mouton Noir, une microbrasserie de La Tuque. Le propriétaire Samuel Tremblay a adoré son passage.

«On est tombé en amour avec la place et le site est super. On s’est inscrit pour cette année et on ne le regrette pas du tout. Il y a eu beaucoup de personnes. Les gens sont super contents.»

En plus, une distillerie offrait des cocktails pour les amateurs de spiritueux. Le propriétaire de la distillerie Mariana était ravi de faire découvrir ses breuvages.

«On est content qu’il y ait des événements comme ceux-là en Mauricie. Ça permet de faire connaître nos produits. On a reçu de bons commentaires. Déjà, il y a des gens qui nous écrivent sur Facebook pour nous remercier d’avoir été là.»

La microbrasserie Le Mouton Noir de La Tuque était présente pour faire découvrir ses produits aux festivaliers.

Concernant les conditions météorologiques, le soleil était au rendez-vous, le vendredi et le samedi. Dame Nature s’est révélée capricieuse lors de la journée de dimanche.

«Il y a eu un peu de pluie pour le dimanche, mais il y avait une très belle présence tout de même. Malgré les averses, les festivaliers se sont déplacés sur le site et ils sont contents de consommer», se réjouit le coordonnateur.