Au cours des prochains jours, près de 3000 jeunes de la région et leur entourage seront sensibilisés aux maladies mentales, plus particulièrement aux signes et symptômes de la dépression chez l’adolescent.

Sensibiliser les jeunes à la dépression

Près de 3000 jeunes de la région seront sensibilisés à la dépression. Au cours des deux prochaines semaines, la Fondation Jeunes en Tête visitera les écoles afin de parler de maladie mentale pour prévenir la détresse psychologique chez les adolescents.

Jusqu’au 29 mars, des élèves de troisième, quatrième et cinquième secondaire de 18 écoles de la région, leurs parents et du personnel seront rencontrés par les animateurs de la fondation dans le cadre du programme Solidaires pour la santé mentale. Les rencontres d’une durée de 50 à 75 minutes permettront de les sensibiliser aux maladies mentales, plus particulièrement aux signes et symptômes de la dépression chez l’adolescent. 

Depuis 1998, année de création du programme, plus de 57 000 jeunes et adultes de la région ont été sensibilisés. 

La fondation assure que plusieurs tabous et préjugés demeurent quant à la maladie mentale et que le nombre de personnes qui en souffrent est grandissant. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), on estime qu’entre 5 à 10 % des adolescents feront une dépression, une maladie qui se soigne bien, mais lorsque non traitée, peut engendrer des pensées suicidaires. Les données révèlent également que la dépression touche de façon disproportionnée les adolescents et jeunes adultes et que le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans.