Cette photo de l’accident causé par Yves Martin sera utilisée dans une vidéo produite par MADD Canada pour sensibiliser les jeunes aux conséquences de l’alcool au volant.

Sensibilisation contre l'alcool au volant: une vidéo pancanadienne

Le drame qu’a causé le chauffard Yves Martin servira à sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant alors que Les mères contre l’alcool au volant (MADD Canada) y accorderont, par le biais d’entrevues avec les familles des victimes, les dix dernières minutes d’une vidéo présentée dans les écoles francophones à la grandeur du Canada.

Le 1er août 2015, alors qu’il se trouvait en état d’ébriété très avancé et circulait à haute vitesse sur le rang Saint-Paul, à Laterrière, le chauffard a causé la mort d’une petite famille. Mathieu Perron et Vanessa Tremblay-Viger, enceinte de trois mois, sont morts sur le coup. Leur fils de 4 ans, Patrick, a été maintenu artificiellement en vie quelques jours. En janvier 2017, le multirécidiviste de l’alcool au volant a écopé d’une peine de 14 ans.

« C’était un cas horrible. On s’entend, cette famille-là a perdu quatre êtres chers, car il y avait un bébé à venir. Ils ont perdu quatre êtres chers pour une mauvaise décision d’un individu. Ce qui a été choquant, je vous dirais, dans ce dossier-là, c’est que jamais le contrevenant n’a admis ses torts. Il est en prison et il dit encore que ce n’est pas de sa faute. Ça, c’est dur pour les familles. Quand ils prennent leurs responsabilités et qu’ils admettent leurs torts, ça aide à apaiser les familles. Quand ça n’arrive pas, c’est très, très difficile pour les familles. C’est difficile de résorber la colère parce que la personne manque du plus simple civisme », a déploré Marie-Claude Morin, responsable régionale pour le Québec, lors d’un entretien téléphonique.

Cette photo de l’accident causé par Yves Martin sera utilisée dans une vidéo produite par MADD Canada pour sensibiliser les jeunes aux conséquences de l’alcool au volant.

Lors du procès, Yves Martin a présenté comme défense que Mathieu Perron s’était « crissé dans moé. »

Visible partout

L’organisme Les mères contre l’alcool au volant est plus connu sous son appellation anglaise, MADD (Mothers Against Drunk Driving). L’association est très visible d’un océan à l’autre par le biais de plusieurs campagnes. Elle réalise également des vidéos qui sont présentées dans les écoles, principalement aux jeunes des niveaux secondaire 4 et 5. Au Québec, elles sont présentées dans environ 150 écoles par année. Les vidéos de sensibilisation de MADD Canada, indique son site Internet, touchent les auditoires et leur laissent une impression durable des dangers de l’alcool au volant. Elles sont présentées par les membres des sections locales et incorporent des récits d’expériences vécues par des victimes de la conduite avec facultés affaiblies.

Entrevues avec les familles

Tous les deux ans, la version française est refaite. La prochaine mouture réservera les dix dernières minutes à cette triste histoire. « Cette année, parce que je connaissais les deux familles qui ont été affectées par la collision qui est arrivée dans votre région, on leur a demandé de participer au programme et de témoigner de ce qu’elles avaient vécu. Alors, on a interviewé les deux mamans, c’est-à-dire Danielle Tremblay et Johanne Tremblay, et deux soeurs, soit la soeur de Mathieu, Mélanie, et la soeur de Vanessa, Arianne. Nous, on met tout ça ensemble et ça complète notre vidéo qu’on présente aux jeunes. Ce qui est important pour nous, parce qu’on est une association de victimes, c’est de leur donner une voix. Faire de la sensibilisation aux jeunes, c’est bien, mais aussi leur faire réaliser l’importance de leurs décisions, pour nous, c’est important. On le fait par le biais d’histoires de victimes. C’est beaucoup plus puissant à notre point de vue comme message. Quand on leur raconte une histoire, surtout dans le cas des deux familles de votre région, c’est plus efficace. Tout le monde au Québec a entendu parler de cette histoire d’horreur, donc on est bien convaincues que littéralement, ça va frapper leur imaginaire, et qu’au moment de prendre une décision, ils vont peut-être s’en rappeler », a expliqué Mme Morin, qui ne nomme jamais le chauffard, préférant se concentrer sur ses victimes.

Cette photo de l’accident causé par Yves Martin sera utilisée dans une vidéo produite par MADD Canada pour sensibiliser les jeunes aux conséquences de l’alcool au volant.

La vidéo utilisera d’ailleurs une photo du Quotidien prise le soir de l’accident par Michel Tremblay. L’équipe de tournage s’est aussi rendue sur les lieux de l’accident.

+ UNE INTENTION QUI AVAIT FAIT RÉAGIR

En février 2017, alors qu’il purgeait sa peine, Yves Martin avait fait savoir, par l’entremise de son avocat, qu’il était intéressé à donner des conférences dans les écoles. Cette sortie dans les médias avait choqué Marie-Claude Morin, de MADD Canada. «On a réagi assez fort. D’ailleurs, les familles avaient réagi aussi. Ils nous avaient consultés pour savoir comment elles pouvaient contrer ça. Selon moi, je ne pense pas que la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) soit intéressée à avoir Yves Martin pour faire de la sensibilisation. Ce n’est pas du tout dans leurs façons de faire. Je les avais rassurées un peu. Et les familles ont écrit au Service correctionnel et je pense qu’ils ont aussi écrit à la SAAQ pour signaler l’opposition à son projet. D’ailleurs, je pense que c’est tombé à l’eau, car on n’en a pas réentendu parler», a-t-elle émis.