Sefar BDH de Chicoutimi produira le masque Dorma 99.
Sefar BDH de Chicoutimi produira le masque Dorma 99.

Sefar BDH de Chicoutimi produira le filtre du masque Dorma 99

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
L’entreprise Sefar BDH de Chicoutimi est étroitement associée au développement du nouveau masque Dorma 99 conçu par l’entreprise Dorma Filtration, qui vient tout juste d’obtenir sa licence d’établissement d’instruments médicaux de Santé Canada.

Il s’agit d’une étape déterminante pour cette entreprise québécoise qui peut maintenant commercialiser un premier masque canadien « réutilisable, recyclable et hautement efficace » avec une capacité de filtration de 99 % et plus pour les équipes du secteur de la santé.

L’entreprise du parc industriel du boulevard Talbot, qui commercialise des produits de filtration industrielle, produira le filtre inséré dans le masque dans un compartiment à la hauteur de la bouche. Ironiquement, l’entreprise Sefar BDH appartient au groupe industriel suisse Sefar, qui occupe déjà une niche importante dans les produits de filtration pour les différents appareils médicaux.

« Nous sommes animés par le désir de trouver une solution qui puisse être fabriquée localement tout en offrant une protection optimale, et ce, à un coût par utilisation considérablement inférieur à ce qui est offert présentement. Notre produit est réutilisable et recyclable, ce qui veut dire qu’un seul masque remplace efficacement d’importantes quantités de masques qui se retrouvent dans l’environnement », a déclaré dans un communiqué émis mardi le Dr René Caissie, président-directeur général et cofondateur de Dorma Filtration.

Le fabricant soutient que ce nouvel équipement de protection individuelle mis sur le marché en début de seconde vague de la pandémie offre des caractéristiques intéressantes pour les gouvernements. Le nouveau Dorma 99 permet d’avoir un coût d’utilisation unitaire inférieur aux différents modèles de masques N95 jetables après usage unique. Chacun de ces masques remplace 30 masques N95. Les composantes du Dorma 99 sont également recyclables.

L’entreprise est en mesure de produire pour le moment pas moins de 500 000 masques par mois. Elle doublera sa capacité de production en décembre 2020. L’entreprise cite les résultats d’un récent sondage qui confirme que 54 % des médecins canadiens évoquent toujours des problèmes d’approvisionnement pour les équipements de protection individuelle.

Le Dr René Caissie a été à l’origine de la conception de ce masque. Le projet a été soutenu par le Conseil de recherche scientifique du Canada et la multinationale Rio Tinto a participé financièrement à la démarche, en plus de favoriser les contacts entre les différents intervenants impliqués dans la production du Dorma 99.