Les participants ont été récompensés pour leurs efforts, jeudi, en obtenant de bons résultats.

Sculpteurs d’un jour à Saguenay en neige

Les bénéficiaires des départements du Centre de réadaptation du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont devenus des acteurs de Saguenay en neige, jeudi. Plus de 70 d’entre eux, de l’un ou l’autre des secteurs, ont été des sculpteurs d’un jour, laissant de côté les différences.

Le centre est impliqué dans l’événement depuis huit ans, mais pour plusieurs, il s’agissait d’une première expérience du genre. Les participants devaient sculpter un des six blocs de neige à l’image du modèle choisi. Une grenouille, une main ou le visage de Mickey Mouse faisaient partie des options. À l’heure du dîner, les artistes avaient déjà obtenu une bonne note.

«Ça leur permet de travailler des mouvements différents qu’ils font habituellement en gymnase ou au centre de réadaptation, en plus de leur permettre de rencontrer des gens et d’apprendre à communiquer dans un contexte naturel, a expliqué le responsable du groupe et intervenant en déficience visuelle au CIUSSS, Marc Boulianne. Ça regroupe des gens qui sont parfois seuls à la maison et ça crée des liens au coeur d’une activité hivernale.»

Marc Boulianne est intervenant en déficience visuelle pour le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les participants comptaient sur les conseils de Marie-Ève Dallaire, technicienne en orthèse et prothèse au Centre de réadaptation. Artiste dans l’âme, elle s’est remémoré de bons souvenirs, car son père a jadis participé à Saguenay en neige.

«Ils sortent d’ici avec un projet commun palpable et il y a un sentiment de fierté qui ressort, a fait remarquer Marc Boulianne. Ils socialisent, ils ont du plaisir et le temps d’une journée, ils deviennent sculpteurs à Saguenay en neige. Ça démontre qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une grande adaptation pour que la société puisse inclure ces gens dans leurs activités. C’est une belle occasion de passer le message.»