L'eau pétillante est-elle bonne pour la santé ?

Nicola Innes
Professeur de dentisterie pédiatrique, Université de Dundee
Suzanne Zaremba
Centre de recherche en nutrition et santé publique, Université de Dundee
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Pour plusieurs, le début d’une nouvelle année est le moment de prendre de nouvelles résolutions en matière de santé, qu’il s’agisse de manger plus de légumes, de consommer moins de sucre ou de boire plus d’eau.

Il est essentiel de s’hydrater pour s’assurer du bon fonctionnement du corps, telles que la régulation de la température, le transport des nutriments et l’élimination des déchets. L’eau agit même comme lubrifiant et amortisseur de chocs pour les articulations.

Mais même si la plupart des gens savent qu’ils devraient boire plus d’eau, cela peut être un peu ennuyeux. Alors, que dire de l’eau gazeuse comme option pour égayer un peu les choses ? Après tout, l’eau gazeuse est aussi bonne que l’eau normale, n’est-ce pas ?

Pas tout à fait.

Fluides gazeux

L’eau pétillante est obtenue en infusant de l’eau avec du dioxyde de carbone. Cela produit de l’acide carbonique avec un pH faiblement acide (soit entre trois et quatre). Cette sensation agréable dans la bouche que vous ressentez après avoir bu une boisson gazeuse est en fait l’activation chimique des récepteurs de la douleur sur votre langue. Elle réagit à cet acide, lui conférant un goût plus prononcé.

Et voici une partie du problème, car l’acide contenu dans les boissons peut nuire à nos dents.

La couche extérieure de nos dents, l’émail, est la substance la plus dure et la plus minéralisée de l’organisme. Il est composé d’un minéral appelé hydroxyapatite qui contient du calcium et du phosphate, tout comme la salive, principalement composée d’eau.

Il y a généralement un équilibre entre les minéraux des dents et ceux de la salive. La bouche et la salive ont normalement (un pH de six à sept), mais lorsque ce pH tombe en dessous de cinq et demi, les molécules de calcium et de phosphate s’échappent des dents et se mélangent à la salive. Cela peut se produire en raison de l’acide carbonique présent dans les boissons gazeuses.

Mauvais pour les dents ?

Cette déminéralisation crée de minuscules pores dans le minéral de la dent. L’émail commence à se dissoudre. Au début, les pores sont microscopiques et peuvent encore être bouchés en y remettant du calcium ou du phosphate, ou en remplaçant le calcium par du fluorure - c’est ainsi que le fluorure dans le dentifrice agit pour protéger les dents. Mais une fois que la quantité de minéraux perdus atteint un certain niveau, les pores ne peuvent plus être bouchés et le tissu dentaire est perdu pour de bon.

Si les dents sont fréquemment baignées dans l’acide des boissons gazeuses, plus de minéraux peuvent être dissous que réintégrés. Il y a donc plus de risque d’usure ou d’érosion des dents.

Ainsi, bien que l’eau gazeuse ordinaire soit meilleure pour les dents que les sodas aromatisés (diététiques ou ordinaires) qui ont un pH plus faible, l’eau plate est la meilleure - elle a un pH d’environ sept. Soit dit en passant, le club soda n’est pas seulement gazeux, mais il contient aussi des « minéraux » ajoutés pour la saveur. Ceux-ci peuvent inclure du sodium, donc si vous surveillez votre consommation de sel, vous devez également en tenir compte.

Eau pure

Il convient également de souligner que l’eau gazeuse n’est pas un coupe-faim. Malgré ce que vous pouvez lire en ligne, il n’y a pas de preuves scientifiques solides qui suggèrent que boire de l’eau gazeuse vous fera vous sentir plus rassasié ou réduira votre appétit. Oui, le fait de boire de l’eau gazeuse remplira votre estomac (ce qui vous fera probablement roter aussi !), mais elle ne restera pas dans votre estomac plus longtemps que l’eau plate.

Même lorsque l’eau gazeuse est bue en même temps que les aliments ou les repas, il n’y a pas de différence dans la vitesse à laquelle l’estomac se vide par rapport à l’eau plate. Sur le plan scientifique, il est difficile de mesurer la faim et la plénitude, ce qui signifie que les études qui s’y rapportent sont basées sur les sentiments personnels des gens ou influencées par eux - et naturellement, nous sommes tous très différents.

En fait, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, qui fournit des conseils scientifiques indépendants sur la sécurité alimentaire, n’approuve aucune allégation de santé liée aux aliments ou aux boissons qui augmenteraient la satiété.

La quantité idéale d’eau à consommer varie d’un expert à l’autre, mais en général, on suggère que les femmes doivent boire en moyenne 2,7 litres de liquide par jour et les hommes, 3,7 litres. Le nouveau Guide alimentaire canadien suggère de faire de l’eau votre boisson de choix.

En plus de l’eau, cela peut aussi inclure du lait à faible teneur en gras et des boissons sans sucre, ainsi que du thé et du café. L’eau est un choix sain et bon marché pour étancher votre soif à tout moment. Elle n’est pas calorique, est gratuite et ne contient pas de sucres qui peuvent endommager les dents – contrairement à la myriade de boissons sportives, énergétiques et gazeuses qui inondent les rayons des supermarchés.

Bien sûr, si vous échangez des boissons gazeuses sucrées avec de l’eau pétillante, c’est un pas dans la bonne direction. En effet, on estime que les boissons gazeuses contribuent à environ 25 pour cent de l’apport en sucre chez les adultes et qu’elles augmentent l’acidité buccale. La plupart des eaux pétillantes ne contiennent pas de sucre ajouté, bien que certaines en contiennent, alors lisez toujours l’étiquette.

Ainsi, lorsqu’il s’agit d’essayer d’augmenter votre consommation de liquides, l’eau plate est toujours l’option préférée. Mais si un verre d’eau n’est pas vraiment votre truc, l’eau gazeuse peut vous aider à rester hydraté et être une alternative savoureuse à l’eau ordinaire. Soyez simplement conscient de la fréquence à laquelle vous la buvez pour votre santé dentaire.

* * * * *

Ce texte est d'abord paru sur le site franco-canadien de The Conversation. Reproduit avec permission.

«La science dans ses mots» est une tribune où des scientifiques de toutes les disciplines peuvent prendre la parole, que ce soit dans des lettres ouvertes ou des extraits de livres.

La Conversation