David Attenborough : 1954

Science

David Attenborough : 1954

David Attenborough
Journaliste et documentariste, BBC.
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Après avoir étudié les sciences naturelles à l’université et fait mon service militaire dans la Royal Navy, je suis entré à la télévision, qui naissait à peine. La BBC, premier service audiovisuel au monde, avait débuté en utilisant deux petits studios à Alexandra Palace, au nord de Londres. Elle s’interrompit quand la Seconde Guerre mondiale éclata,mais reprit en 1946, avec les mêmes caméras dans les mêmes studios. Toutes ses émissions étaient en direct et en noir et blanc, et on ne pouvait les voir qu’à Londres et Birmingham.
De la communication scientifique au populisme scientifique

Science

De la communication scientifique au populisme scientifique

La communication scientifique n’est plus ce qu’elle était : c’est ce qui se dégage d’un avis du comité d’éthique du CNRS français, partagé entre le désir de vanter le travail de communication des résultats et de vulgarisation qui s’est fait dans l’urgence des 18 derniers mois, et les dérives de certains scientifiques vers ce que les auteurs appellent pudiquement « des thèses contestables ».
Les guêpes plus nombreuses sur les terrasses à la fin de l’été ? Vrai

Science

Les guêpes plus nombreuses sur les terrasses à la fin de l’été ? Vrai

Catherine Crépeau
Agence Science-Presse
Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / Entre juillet et septembre, l’omniprésence des guêpes qui tournoient autour des assiettes et des verres peut rendre les repas en terrasse et les pique-niques désagréables. Sont-elles plus agressives pour autant ? Le Détecteur de rumeurs a cherché la réponse.
Ce qui ne marche pas avec les thèses anti-vaccin

Science

Ce qui ne marche pas avec les thèses anti-vaccin

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Il y a cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux [au sujet des dangers allégués des vaccins contre la COVID et des plans malveillants qu’il y aurait derrière les passes sanitaires]. Pourriez-vous en vérifier et analyser le contenu ?» demande Johanne Gagnier Perreault, de Coteau-du-Lac.
Quatre facteurs qui augmentent le risque de contracter la COVID chez les personnes vaccinées

Science

Quatre facteurs qui augmentent le risque de contracter la COVID chez les personnes vaccinées

Vassilios Vassiliou
Médecine cardiovasculaire, Université East Anglia
Ciaran Grafton-Clarke
École de médecine Norwich, Université East Anglia
Ranu Baral
Chercheur invité, Université East Anglia
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Deux semaines après votre deuxième dose de vaccin Covid-19, les effets protecteurs de la vaccination sont à leur maximum. À ce stade, vous êtes complètement vacciné. Si vous contractez néanmoins la COVID-19 après cette date, il s’agit d’une infection postvaccinale. Cela ressemble en gros à une infection par la COVID-19 chez les personnes non vaccinées, mais il y a quelques différences. Voici ce qu’il faut surveiller si vous avez reçu vos deux doses.
Récompense prestigieuse pour le vaccin à ARN

Science

Récompense prestigieuse pour le vaccin à ARN

Agence Science-Presse
Pendant des décennies, les vaccins à ARN avaient été considérés comme irréalistes. Deux des scientifiques qui ont démontré le contraire dans les années 2000 viennent de remporter un des prix Breakthrough en sciences de la vie, dotés d’une bourse de 3 millions $.
L’huile de lavande, un perturbateur endocrinien ? Pas prouvé

Science

L’huile de lavande, un perturbateur endocrinien ? Pas prouvé

Catherine Crépeau
Agence Science-Presse
Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / Est-il vrai que l’huile essentielle de lavande peut devenir un perturbateur endocrinien ? Des études et des mises en garde sur le sujet ont semé le doute au cours des dernières années. Le Détecteur de rumeurs fait le point.
Arroser le potager avec l’eau de pluie: une bonne idée ?

Science

Arroser le potager avec l’eau de pluie: une bonne idée ?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Nous avons un baril de récupération des eaux de pluie, qui reçoit l’eau qui coule du toit. Il est évident que cette eau n’est pas potable mais, sachant que lorsque je vide le baril à l’automne, je retrouve des particules de bardeau d’asphalte dans le fond du baril, est-ce que cette eau est quand même bonne pour arroser le jardin ou est-ce qu’elle pourrait contenir des polluants chimiques ?», demande Daniel Hurtubise, de Gatineau.
Hypersensibilité environnementale: c'est dans la tête (et ailleurs aussi)

Science

Hypersensibilité environnementale: c'est dans la tête (et ailleurs aussi)

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
BLOGUE / C'est fou ce que la pandémie nous aura fait manquer. Il y a eu les soupers de famille, les 5 à 7 entre collègues, Noël et Pâques, les sports d'équipe... et maintenant un rapport extrêmement éclairant de l'Institut national de la santé publique (INSPQ) au sujet de l'hypersensibilité environnementale ou la «sensibilité chimique multiple» (SCM), comme l'appellent les auteurs du document, qui est sorti en juin mais qui est passé totalement inaperçu pendant tout l'été. Je vous laisse décider quelle privation a été la pire...
À propos de ces oies qui arrivent trop tôt...

Science

À propos de ces oies qui arrivent trop tôt...

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
BLOGUE / Pas mal de lecteurs m'ont écrit à propos de ma chronique du week-end dernier, dans laquelle je répondais à un lecteur qui s'étonnait d'avoir entendu un voilier d'oies passer au-dessus de sa demeure, à Québec, et ce dès la mi-août. C'est évidemment beaucoup trop tôt pour qu'il s'agisse d'oies blanches en pleine migration, puisque celles-ci se reproduisent en Arctique, mais il semble que la région de Québec accueille quelques exceptions à la règle...
Hésitation vaccinale : il faut mieux expliquer la démarche scientifique

Science

Hésitation vaccinale : il faut mieux expliquer la démarche scientifique

Marc-Antoine De La Vega
Doctorant en microbiologie, Université Laval
LA SCIENCE DANS SES MOTS / Au début mars, lors de mon premier article sur l’arrivée du SARS-CoV-2, la question se posait à savoir si le nouveau virus allait être responsable ou non d’une pandémie. À l’époque, la majorité des experts croyaient qu’un point de non-retour avait déjà été atteint.
Troll un jour, troll toujours

Science

Troll un jour, troll toujours

Pascal Lapointe
Agence Science-Presse
Les trolls se permettent-ils des comportements en ligne qu’ils ne se permettraient pas dans le « vrai monde » ? Une compilation d’études suggère le contraire : les personnes désagréables ou « hostiles » sur Internet le seraient tout autant qu’ailleurs. Internet leur offrirait simplement plus d’opportunités… et plus de visibilité.
La Nina pourrait réapparaître dès la fin 2021

Science

La Nina pourrait réapparaître dès la fin 2021

AFP
Agence France-Presse
GENÈVE — La Nina pourrait réapparaître avant la fin de 2021, seulement cinq mois après que l'épisode a été déclaré terminé par l'Organisation météorologique mondiale, qui prédit des température au-dessus de la moyenne malgré l'effet de refroidissement du phénomène météorologique.
L’autruche se cache la tête dans le sable lorsqu’elle a peur ? Faux

Science

L’autruche se cache la tête dans le sable lorsqu’elle a peur ? Faux

Kathleen Couillard
Agence Science-Presse
Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / Si l’on se fie à l’expression consacrée, « se cacher la tête dans le sable » signifie qu’à l’instar des autruches, on évite de voir le problème qui approche. Cette expression est-elle basée sur des faits ? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.
Les oies sont-elles (très) en avance cette année ?

Science

Les oies sont-elles (très) en avance cette année ?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J’observe depuis quelques jours des formations d’oies sauvages qui volent au dessus de chez moi à Sainte-Foy, nous écrivait Philippe Barla à la mi-août. Cela parait bien tôt pour leur migration d’automne. Cela est il normal ? Y a t il une explication ?»
Le chat, ce solitaire sociable

Science

Le chat, ce solitaire sociable

François Doré
Professeur émérite, École de psychologie de l'Université Laval
LA SCIENCE DANS SES MOTS / À part le lion vivant en larges groupes familiaux et le guépard mâle formant souvent une coalition avec ses frères de la même portée, tous les félins, y compris le plus proche parent du chat domestique, Felis sylvestris lybica, sont des chasseurs solitaires qui défendent farouchement leur territoire contre leurs congénères du même sexe. Mais, contrairement à eux, le chat domestique démontre beaucoup de flexibilité dans son comportement social. Il peut vivre seul ou former des groupes coopératifs et stables avec d’autres chats ; il peut entretenir des relations soutenues avec des humains et d’autres espèces comme le chien.
COVID : des millions de doses de vaccins sont jetées

Science

COVID : des millions de doses de vaccins sont jetées

Si la tendance se maintient, d’ici la fin de 2022, plus de 2 milliards de doses des différents vaccins contre la COVID pourraient avoir été jetées aux poubelles dans la dizaine des pays les plus riches qui n’en auront plus besoin, plutôt que d’être envoyées dans les pays qui en auront encore besoin.
Aucune étude n’a appuyé le confinement ? Faux

Science

Aucune étude n’a appuyé le confinement ? Faux

Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
Catherine Crépeau
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / Confiner la population à domicile a-t-il été efficace pour endiguer la propagation du SARS-CoV-2 ? Pour plusieurs personnes, ces mesures sanitaires n’ont servi à rien. Le Détecteur de rumeurs fait le point.
Vaccins : sommes-nous déjà en train de perdre notre immunité ?

Science

Vaccins : sommes-nous déjà en train de perdre notre immunité ?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J’ai lu récemment dans les nouvelles que, tout compte fait, le vaccin Pfizer ne serait efficace qu’à seulement 66 %. Et si je me fie aux données israéliennes, ce ne serait même que 39 % ! Alors sur quoi Pfizer et cie se sont-ils basés pour clamer une efficacité de 90 à 95 % au départ ?», demande Sébastien Plante, de Montréal.
Et si les chauves-souris détenaient la clé d’une vieillesse bien portante

Animaux

Et si les chauves-souris détenaient la clé d’une vieillesse bien portante

Amélie Bottollier-Depois
Agence France-Presse
Vampires immortels et chauves-souris. «Bram Stoker avait peut-être vu juste» en liant son célèbre comte Dracula éternellement jeune à ces mammifères volants, sourit Emma Teeling, généticienne qui explore la longévité exceptionnelle des chiroptères en espérant en faire profiter les humains.
Le sud du Québec se réchauffe vite... et devra s'adapter

Environnement

Le sud du Québec se réchauffe vite... et devra s'adapter

François Brissette
Professeur titulaire, groupe de recherche HC3 - Hydrologie Climat & Changements Climatiques, ÉTS
Annie Poulin
Professeure titulaire, Groupe de recherche HC3 - Hydrologie Climat & Changement Climatique, ÉTS
ANALYSE / Le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) vient de rendre public le premier rapport du sixième cycle d’évaluation, le premier des trois attendus d’ici 2022.