Samuel Thivierge présente «Identités»

Samuel Thivierge, originaire de Saint-Félicien, avait de bonnes raisons d’éprouver un sentiment de nervosité, vendredi. La bande-annonce de son second long métrage, Identités, a enfin été publiée sur les réseaux sociaux. Elle sera par ailleurs présentée dans presque toutes les salles de cinéma de la province.

« Ça fait plusieurs mois qu’on travaille sur la bande-annonce. On espère vraiment que ça ira piquer la curiosité des gens et qu’ils se déplaceront pour le voir à sa sortie », souhaite le jeune réalisateur. 

Il s’agit de son deuxième long métrage, mais c’est son premier projet d’aussi grande envergure. Il a d’ailleurs donné tout ce qu’il avait pour la réussite de son film : temps et argent notamment. 

« C’est un budget ambitieux, qui va au-delà des sept chiffres. J’ai pris des risques financiers très importants, je suis obligé de rapporter des sous », souligne Samuel Thivierge. 

Il est cependant très confiant de gagner le coeur des Québécois, particulièrement des gens de sa région natale, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, où il garde un pied-à-terre. 

« Ce film-là n’aurait jamais vu le jour sans le soutien de la région qui est incroyable. Peu de gens croyaient au projet au tout début, puis j’ai réussi à convaincre une centaine de commanditaires pour mettre mon projet à terme », explique-t-il. 

Informer et divertir

Le thriller, dans lequel Samuel Thivierge incarne le personnage principal, sera à l’affiche le 8 juin. Il raconte l’histoire d’un jeune homme de bonne famille qui devient un fraudeur professionnel. Le long métrage met notamment en vedette Gilbert Sicotte, Jacynthe René et Samy Naceri.

« Je pense que les gens vont apprendre plusieurs choses d’intérêt et le contenu est divertissant en plus », souligne le Félicinois. 

Samuel Thivierge s’est inspiré d’une situation qui est arrivée à son entourage en 2015 pour écrire le scénario. Sans vouloir entrer dans les détails, il explique que sa famille a été victime d’un acte criminel, ce qui a changé sa façon de voir les choses. En fait, sa famille est celle impliquée dans la saga de la Pourvoirie des Laurentides, impliquant Maxime de Varennes. 

« C’est inspiré de cette histoire, mais il n’y a rien de pareil », indique celui qui tombera en amour avec Gabrielle, incarnée par Léa Girard Nadeau, dans son propre film. 

Identités est le premier film québécois que distribue l’entreprise VVS Films. Il a été tourné à Saint-Félicien et ses environs en grande majorité, puis quelques scènes ont été filmées à Chicoutimi et à Montréal. 

Des salles de cinéma moins remplies

Samuel Thivierge est conscient que les Québécois ont tendance à moins aller au cinéma qu’avant. Il croit cependant qu’avec un contenu de qualité et une promotion adéquate, il est possible de les faire sortir de la maison. 

« Oui, les gens vont moins au cinéma, mais ils en consomment encore. Si on peut leur offrir un produit original qui pique leur curiosité, ça peut fonctionner. De notre côté, on a aussi misé sur des acteurs français pour éventuellement diffuser le film en Europe », explique le jeune qui est loin de manquer d’ambition.