L’athlète et porte-parole Samuel Girard, le président de l’Organisme de bassin versant du Saguenay, Ghislain Larocque, et la présidente de l’Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean, Ghislaine Hudon, ont posé en marge de la conférence de presse dévoilant la programmation du Mois de l’eau.

Samuel Girard porte-parole du Mois de l'eau

La mise en valeur de l’eau sera soulignée aux quatre coins du territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean pendant le Mois de l’eau, en juin. Les festivités entourant cette deuxième édition se dérouleront en compagnie d’un porte-parole connu pour son amour de la nature, le nouveau retraité du patinage de vitesse Samuel Girard.

Plus d’une vingtaine d’activités, dévoilées mardi par l’Organisme de bassin versant (OBV) Lac-Saint-Jean et l’Organisme de bassin versant du Saguenay, se dérouleront dans une quinzaine de municipalités. Conférences scientifiques, activités familiales, événement de réseautage et activités nautiques attendent les participants au cours des prochaines semaines.

« L’eau représente, pour moi, une grande partie de ma vie. D’où je viens, un petit village (Ferland-et-Boilleau), la nature et l’eau sont très présents. C’est 3 % de l’eau potable mondiale qui se retrouve au Québec. Je pense qu’on est choyés d’avoir cela. Le Mois de l’eau nous sensibilisera, entre autres, aux façons que nous utilisons l’eau », a mentionné le porte-parole régional de l’événement, Samuel Girard.

L’union entre le Mois de l’eau est l’olympien Samuel Girard est plus que naturelle. L’homme de 22 ans est un passionné de nature sensibilisé à l’importance de l’eau dans nos vies.

Le jeune homme compte participer, en compagnie de sa conjointe Kasandra Bradette, à au moins une activité en sol jeannois et une autre au Saguenay. Sa présence est déjà confirmée à la Fête de la pêche, qui se tiendra le 8 juin, au parc Nazaire-Girard de Laterrière. L’événement gratuit permettra aux familles de participer à plusieurs activités aux abords de la rivière.

L’union entre le Mois de l’eau et son porte-parole est plus que naturelle. « Faire attention à l’eau, pour moi, c’est très important et ça rejoint mes valeurs. Si je peux faire en sorte de sensibiliser les gens à la consommation de l’eau et au Mois de l’eau, mon devoir sera fait », a souligné l’athlète de 22 ans.

À l’instar de la première édition, les OBV Lac-Saint-Jean et Saguenay promettent une programmation diversifiée pour le Mois de l’eau. Parmi les activités offertes, soulignons la présentation des meilleurs clichés découlant d’un concours portant sur la beauté cachée des milieux humides, à la bibliothèque Georges-Henri-Lévesque de Roberval, de la mi-juin à la mi-septembre. La Ville de Saguenay offrira gratuitement la location d’embarcations au parc de la Rivière-du-Moulin et au parc de la Rivière-aux-Sables. Par ailleurs, des conférences portant sur la gestion des barrages dans le contexte des changements climatiques seront présentées à Alma.

« En juin, nous allons prendre le temps de visiter nos plans d’eau, de nous baigner, de pêcher et de nous amuser, en nous souvenant que si l’eau est essentielle à la vie, à nos vies, et que si elle est abondante partout dans la région, elle est aussi une ressource fragile et précieuse », a exprimé, lors du dévoilement de la programmation, la présidente de l’OBV Lac-Saint-Jean, Ghislaine Hudon.

La page Facebook Mois de l’eau SLSJ permettra aux citoyens de retrouver tous les détails de la vingtaine d’activités. « Nous tenons à souligner la participation incroyable de comités de citoyens, d’organismes, d’entreprises récréotouristiques et de municipalités, qui ont sauté à pieds joints dans ce projet, en créant sur mesure des activités liées au thème de l’eau. Sans eux, le Mois de l’eau ne serait pas aussi vivant et coloré », a ajouté le président de l’OBV Saguenay, Ghislain Larocque.