La présence de cette relève a de quoi surprendre pour l'industrie de la chasse et de la pêche.

Salon Expo Nature: la relève est au rendez-vous

Le grand patron du salon Expo Nature, Robert Ferland, savoure chacune des éditions qu'il présente à Chicoutimi depuis maintenant 15 ans. Selon lui, les quelque 16 500 personnes qui devraient passer les portes d'ici dimanche sont de véritables connaisseurs. La relève se fait de plus en plus présente alors que partout au Québec, on sent un sérieux ralentissement dans la pratique de la chasse et de la pêche.
Le salon Expo Nature de Chicoutimi accueille cette année pas moins de 170 exposants, mentionne le grand patron de l'événement, Robert Ferland (en mortaise).
Quelques minutes avant l'ouverture des portes, jeudi, Robert Ferland veillait à régler les derniers petits détails. Les 170 exposants avaient mis une dernière touche aux kiosques et les mordus faisaient déjà la file devant le guichet à l'entrée du pavillon sportif de l'UQAC.
« Depuis 15 ans, j'ai eu deux plaintes des visiteurs. L'une concernait la fermeture de la billetterie le dimanche et la deuxième a été faite par une jeune mère qui aurait voulu avoir une salle d'allaitement. Cette année, il y a une salle d'allaitement pour les jeunes familles et ça ne trompe pas, ça signifie que les jeunes sont au rendez-vous », explique le coloré promoteur qui admet avoir réussi à remettre sur rail ce grand rendez-vous des adeptes de la villégiature, du camping-caravaning, de la chasse et de la pêche qui était à son plus bas quand il a racheté l'événement.
« Il y a une différence importante entre le salon que nous faisons ici et ceux que nous tenons dans les plus grands centres comme Québec et Montréal. Nous constatons qu'il y a de la relève et que les gens sont des connaisseurs dans tous les domaines. Ils viennent ici, s'informent et savent de quoi ils parlent », reprend Robert Ferland.
Surprise
La présence de cette relève a de quoi surprendre pour l'industrie de la chasse et de la pêche. Les grandes associations ne cessent de sonner l'alarme sur cette problématique qui préoccupe aussi le gouvernement du Québec en raison du moteur économique que représente tout le secteur de la villégiature dans les régions du Québec. Pour cette raison, la direction d'Expo Nature a mis l'accent sur les jeunes familles et compte poursuivre dans cette direction.
Au fil des ans, certains ont soulevé des critiques quant à la présence importante de véhicules motorisés de toute sorte. En fait, la composition du salon reflète l'évolution de la villégiature au Québec ainsi que les activités de la chasse et de la pêche.
Les couples qui choisissent ces loisirs n'hésitent plus à investir des sommes importantes pour se doter d'équipements, véhicules, outils et autres objets qui rendent la villégiature confortable et sécuritaire. Il n'est pas rare qu'une famille s'organise pour être en mesure d'avoir accès à Internet par satellite dans un secteur éloigné. Le développement des énergies alternatives avec le solaire abordable et l'éolien font partie de ces nouvelles technologies qui rendent la vie des villégiateurs plus agréable.
Le salon de Chicoutimi fait aussi des jaloux. Robert Ferland a présenté au Quotidien un courriel d'un important distributeur de bateaux de pêche de la région de Québec qui était prêt à payer le gros prix pour avoir pignon dans les allées du pavillon sportif pour les trois prochains jours.
« Je lui ai fait comprendre que je ne pouvais pas faire entrer au salon un exposant de l'extérieur dans le domaine des bateaux. Je ne peux pas faire une telle chose aux détaillants de bateaux de la région qui sont avec moi depuis des années. C'est une règle que je m'efforce de toujours respecter dans l'organisation du salon. Les gens vont remarquer qu'il y a un exposant de roulottes de Québec. Mais ils doivent savoir que j'ai offert l'espace disponible pour les roulottes à presque toutes les entreprises de la région. »