Le responsable des événements de l'APCHQ, Michaël Gagnon, est très satisfait de la 32e édition du Salon Expo-Habitat, qui se tenait de jeudi à dimanche.

Salon Expo-Habitat: la popularité ne se dément pas

La 32e édition du Salon Expo-Habitat, organisé par l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ), section Saguenay, a été un succès, selon les organisateurs. L'événement, qui se terminait dimanche, a été aussi populaire que l'année dernière.
« Ça s'est très bien passé. On a eu beaucoup de visiteurs ! C'est comparable à l'année passée. Peut-être que ç'a été un peu plus tranquille jeudi, mais on comprendra que la tempête n'a pas aidé », mentionne le responsable des événements de l'APCHQ Saguenay, Michaël Gagnon.
Les chiffres officiels de l'achalandage ne sont toujours pas connus. Les organisateurs devraient se pencher là-dessus au courant de la journée, lundi, mais ils s'attendent à un résultat semblable à 2016. L'année dernière, le nombre de visiteurs avait grimpé de 23 %.
D'après lui, les visiteurs ont apprécié les nombreux stands proposés par les entreprises. Ils ont été notamment impressionnés par les mini-maisons, et ont apprécié la rencontre avec l'homme fort Hugo Girard et Valérie Taillefer, qui étaient les représentants BMR, estime M. Gagnon. De plus, le kiosque présentant deux cuisines complètes a été très apprécié des visiteurs, tout comme les stands de décoration, qui sont toujours des coups de coeur.
« Ça fait trois ans que j'organise le Salon Expo-Habitat Saguenay, et c'est la première fois que je n'ai pas besoin de défricher pour trouver des exposants en domotique. Les entreprises sont venues d'elles-mêmes ! Habituellement, j'ai un seul kiosque. Cette année, on en avait trois ! », ajoute le responsable de l'évènement.
Selon Michaël Gagnon, le Salon Expo-Habitat, dont environ 95 % des exposants sont des entreprises régionales, a permis de répondre aux besoins de toute sorte de personnes. « Ce qu'on me dit, c'est que les trois premières journées, on accueille en majorité des personnes qui ont des projets à réaliser, qui discutent beaucoup avec les exposants. Le dimanche, ce sont surtout des gens qui passent non loin et qui se disent qu'ils pourraient venir voir. Et ce sont autant des jeunes de 18 ans qui envisagent un jour d'avoir une propriété, que des retraités qui ont peut-être été plus intéressés par les mini-maisons », estime-t-il.
Les organisateurs pensent déjà à la prochaine édition, qui aura lieu en 2018. Même si aucun plan n'est fixé pour le moment, et que les véritables préparatifs commenceront sérieusement en septembre, Michaël Gagnon sait déjà quels kiosques il aimerait recevoir. « Je pense à la prochaine édition 365 jours par année. On essaie toujours de présenter un nouveau parcours, ou d'améliorer celui de l'année précédente. Ce n'est jamais coulé dans le béton, mais c'est certain que les gens aiment voir les kiosques de décoration, pour avoir de l'inspiration. Et l'année dernière, on avait un stand de réalité virtuelle. J'aurais aimé qu'il revienne cette année, mais il n'était pas disponible. Peut-être qu'il pourrait être là l'année prochaine, avec une nouvelle technologie, parce que ça continue de se développer ! », conclut M. Gagnon.