Certains n’ont pas trop peur de manipuler les alligators.

Salon des animaux exotiques à l’UQAC: pour tous les goûts

Pour une huitième année, les animaux exotiques envahissent l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) pendant la fin de semaine. La nouvelle édition du Salon des animaux exotiques, qui continue de prendre de l’expansion, se déroule samedi et dimanche, au pavillon sportif.

Ce n’est pas en raison du samedi le plus chaud du printemps que tous ces animaux sont présents, mais bien grâce au travail du promoteur Johnny Doré.

De nombreux reptiles sont en vedette au Salon des animaux exotiques.

Lors du passage du Quotidien, vers 10h30 samedi, plusieurs centaines de personnes étaient déjà sur place pour observer les différentes espèces. Zèbre, renard d’Arctique, renard roux, loup, lynx, coatimundi, alpagas, raton laveur, kangourous, wallaby, porc-épic africain huppé, tortues, perroquets, serpents, alligators et différents reptiles sont au nombre des animaux exposés.

Certes, ils sont loin de leur habitat naturel, mais le public, nombreux, semble heureux de pouvoir les contempler de près.

Johnny Doré est le promoteur du Salon des animaux exotiques de Saguenay.

«Cette année, on retrouve 16 animaux du Papanack Park Zoo, de Wendover en Ontario, a fait remarquer Johnny Doré. On aurait pu en avoir davantage, mais en raison d’un règlement, ce n’était pas possible. Par exemple, pour avoir un lionceau, il aurait fallu qu’il soit accompagné de son parent.»

Le promoteur a avoué que les différentes réglementations limitent la présence de certains animaux, dont les primates. Il a mentionné qu’il avait dû présenter un document de 72 pages pour présenter l’événement. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs se charge de faire respecter les lois en vigueur.

De nombreux reptiles sont en vedette au Salon des animaux exotiques.

Malgré tout, 160 exposants ont trouvé leur place sur les 32 000 pieds carrés de superficie au pavillon sportif. Des éleveurs de races de chats exotiques sont également sur place, tout comme le populaire akita américain, une race de chien d’origine japonaise, mais maintenant développée aux États-Unis.

En plus de la journée de samedi (9h à 20h), le Salon des animaux exotiques de Saguenay se poursuit dimanche, entre 9h et 17h. Environ 25 000 visiteurs sont attendus.

Ce zèbre refait le plein d’énergie, sous le regard attentif de plusieurs curieux.
Environ 25 000 visiteurs sont attendus d’ici dimanche.