L’Équipe du renouveau démocratique (ERD) a officialisé la candidature de son représentant, Gilles Tremblay, à l’élection partielle à venir dans le district #1 à la suite du départ du conseiller Jonathan Tremblay. Gilles Tremblay est un militant de la première heure au sein de l’ERD, qui célèbre d’ailleurs ces jours-ci huit ans d’existence. À droite sur la photo, il était accompagné par la mairesse et chef de l’ERD, Josée Néron, et le président, Marcel-Olivier Nadeau.

Salaires des élus: 5000$ en moins et un gel temporaire

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, proposera aux conseillers de Saguenay de revoir à la baisse leur salaire d’environ 5000 $, étant donné que le gouvernement provincial n’a pas imité Ottawa qui a imposé l’allocation de dépense des élus. La chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) soumettra également de geler le salaire des conseillers, le temps de récupérer les sommes versées en trop en 2019.

Ces propositions seront faites en prévision du budget qui sera déposé en décembre prochain.

« C’est une proposition que j’entends déposer lors de la révision du budget. On s’entend que lorsqu’on a voté l’augmentation des salaires en fin 2018, les prémisses sur lesquelles on s’était basé, c’était au départ qu’il y avait un premier 10 000 $ qui était accordé parce qu’il y avait un 150 000 $ d’économie dû au fait qu’on passait de 19 districts à 15 districts. Le travail de 19 personnes reposait maintenant sur les épaules de 15 personnes. Alors le 10 000 $ se répartissait de cette façon-là. Tous les conseillers avaient un 10 000 $ pour compenser pour leur travail supplémentaire. Le deuxième 10 000 $ était basé sur le fait que le 16 000 $ d’allocation de dépenses allait être imposé à partir du 1er janvier 2019 par le fédéral. On avait de l’information à savoir que le provincial irait dans le même sens. L’année 2019 nous a permis de constater que le provincial ne bougerait pas de ce côté-là. Alors ce que j’entends proposer aux membres du conseil c’est de faire une diminution, qui représente finalement, me dit-on, de l’ordre de 5000 $ », a-t-elle expliqué en soirée en marge de la soirée d’investiture du candidat de l’ERD dans le district #1 pour l’élection complémentaire, Gilles Tremblay.

Il n’est donc pas question de toucher à la partie de la hausse de salaire à proprement dit, mais simplement celle pour compenser l’imposition de l’allocation de dépenses.

« La deuxième chose que j’entends proposer, c’est que par rapport au montant qu’on a touché au cours de l’année 2019 qui n’a pas été imposé, de proposer un gel pour un temps qui va permettre à la population de récupérer le montant pour l’année 2019 », a-t-elle poursuivi, sans toutefois apporter de détails sur le mécanisme comme tel.

L’adoption des salaires majorés avait suscité beaucoup de grogne au sein de la population, un mécontentement bien visible lors de plusieurs séances du conseil de ville et des conseils d’arrondissement. « La population va voir que de notre côté, oui on sait qu’on a demandé un effort à la population, on a demandé un effort à la fonction publique, mais nous, les élus, je pense qu’on est rendus là. Ça va permettre à la population de voir qu’on est sensibles à leur message et qu’on bouge en ce sens », a-t-elle assuré.

Pour sa part, le candidat Gilles Tremblay appuie l’initiative de Josée Néron, d’abord avancée lors du conseil municipal de lundi soir. « Les citoyens ont beaucoup parlé de leur insatisfaction à ce sujet et il est important de les entendre », a-t-il dit lors de son allocution précédant celle de la mairesse.