Le conseiller Kevin Armstrong a soumis une proposition de résolution à ses collègues autour de la table.
Le conseiller Kevin Armstrong a soumis une proposition de résolution à ses collègues autour de la table.

Salaires des conseillers: les quatre élus de Jonquière se rallient

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Quatre conseillers municipaux de Jonquière font marche arrière. Après avoir voté contre la baisse de salaire de 5000 $ lors de la dernière séance du conseil de Saguenay, ils ont finalement décidé de se rallier à la majorité.

Lundi dernier, lors du conseil tenu à La Baie, Jimmy Bouchard, Julie Dufour, Michel Thiffault et Kevin Armstrong avaient voté contre la baisse, contrairement à leurs collègues de Jonquière Carl Dufour et Jean-Marc Crevier.

Mardi soir, lors de la séance d’arrondissement, le conseiller Kevin Armstrong a soumis une proposition de résolution à ses collègues autour de la table, souhaitant reprendre intégralement ce qui avait été présenté une semaine auparavant, soit d’abaisser la rémunération annuelle des conseillers municipaux et du poste de maire de 5000 $, et ce, de manière rétroactive au 1er janvier 2020.

« Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai voté contre cette résolution et avec ce que je vous propose aujourd’hui, je souhaite donc signifier mon intention claire de me rallier à la majorité du conseil de ville, qui a voté contre à six membres, dont moi, et pour à dix pour cette baisse rétroactive de 5000 $. Nous n’avons pas les pouvoirs à l’arrondissement de modifier ce règlement-là, mais si la question revient sur la table en conseil de ville, je me rallierai à la majorité du conseil et je voterai pour une baisse de 5000 $ de notre rémunération rétroactive au 1er janvier 2020 », a signifié M. Armstrong.

Appelés à voter, les conseillers ont appuyé à l’unanimité la recommandation qui sera faite au conseil de ville.

« La démocratie a parlé la dernière fois, donc je vais me rallier à la majorité », s’est-il contenté de dire à la suite de la séance.

La présidente de l’arrondissement, Julie Dufour, a mentionné que des discussions avaient eu lieu avec certains collègues des autres arrondissements et que d’autres sont à venir. Selon elle, la recommandation a été bien accueillie.

C’est effectivement l’opinion du conseiller Michel Potvin, président du Comité des finances de Saguenay et maire remplaçant. Lorsqu’interrogé à ce sujet, mardi soir, il a qualifié de bonne nouvelle le ralliement des quatre conseillers jonquiérois.

« Nous allons être capables de passer à autre chose. Il était important d’avoir la volonté. Maintenant, nous allons voir la façon rapide de s’y rendre », a-t-il résumé.

Pas de ralliement pour le moment

Les conseillers Marc Pettersen et Martin Harvey avaient eux aussi voté contre la baisse de salaire proposé. Malgré la décision des élus de Jonquière, ils ne sont pas prêts à dire qu’ils feront la même chose.

« Moi, je travaille à temps plein et je considère que je gagne mon salaire. Si je vote oui, ce sera à contrecoeur. C’est une manoeuvre politique de Mme Néron pour gagner les élections. Il y a plusieurs façons de montrer l’exemple, autre que de baisser les salaires de 5000 $ », a déclaré M. Pettersen.

De son côté, Martin Harvey n’était pas au courant de la proposition faite quelques heures auparavant. Il n’a pas voulu se prononcer, préférant attendre les détails pour ne pas « improviser ».

Les conseillers Carl Dufour, Jean-Marc Crevier, Simon-Olivier Côté, Michel Tremblay, Brigitte Bergeron, Marc Bouchard, Michel Potvin, Raynald Simard et Éric Simard étaient en faveur, tout comme la mairesse Josée Néron.

Appelés à voter, les conseillers ont appuyé à l’unanimité la recommandation qui sera faite au conseil de ville, soit de se rallier à la majorité et d’accepter la baisse de salaire de 5000$.