La passerelle du quai de Sainte-Rose-du-Nord s’est effondrée le 7 septembre 2016.

Sainte-Rose-du-Nord poursuit Technomarine pour 100 000$

La municipalité de Sainte-Rose-du-Nord, conjointement avec la Corporation nautique du quai, intente une poursuite de près de 100 000 $ contre l’entreprise Technomarine à la suite de l’effondrement de la passerelle et de la plateforme d’embarquement du quai des bateaux de croisières survenu le 7 septembre 2016.

Le conseil municipal a autorisé le dépôt de la poursuite le 5 novembre dernier en raison des dommages importants qu’elle estime avoir subis après que Technomarine ait fabriqué et installé ces équipements en 2010-2011.

Sainte-Rose-du-Nord a dû confier la réalisation des plans et devis d’une nouvelle plateforme à Cegertec pour un montant de 8896 $. Des tests de laboratoire du béton confiés à la firme Englobe (2685 $) la reconstruction et l’installation de la nouvelle plateforme par Paul Pedneault inc. (37 589 $) et Métal art soudure (45 688 $) constituent l’essentiel de la réclamation.

Selon le maire Laurent Thibault, la poursuite sera déposée de façon conjointe par les deux organismes parce qu’à l’origine, l’équipement était la propriété de la Corporation nautique, un organisme à but non lucratif (OBNL) subventionné par la municipalité.

Outre cette nouvelle requête, la municipalité fait déjà face à une poursuite au civil de 110 363 $ déposée par un groupe de voyageurs ayant subi des blessures lors de l’effondrement de la passerelle.