Sainte-Rose-du-Nord instaure un contrôle routier

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
L’indiscipline des automobilistes, motocyclistes et autres promeneurs incite le comité de cellule de crise de Sainte-Rose-du-Nord à serrer la vis et à ériger un barrage routier à l’entrée du village.

Le comité a tenu une réunion, mercredi, et a fait le constat que plusieurs personnes ne comprennent pas le message livré depuis plusieurs semaines par la Santé publique concernant la distanciation entre personnes, le confinement et les déplacements inutiles.

En entrevue, le maire Laurent Thibeault affirme avoir interpellé personnellement des jeunes de son village qui revenaient d’un secteur, sac au dos et matelas sous les bras, sans respecter aucune des règles.

« Quand arrive le beau temps, la zone du quai se remplit et ça circule. J’ai demandé au comité : “que peut-on faire de plus pour rétablir la situation?” », déclare M. Thibeault.

Malgré les coûts que la solution engendre, le maire de Sainte-Rose-du-Nord mentionne qu’il a été décidé d’instaurer, dès samedi matin, entre 8 h et 22 h, un barrage routier à l’entrée du village, près de l’ancienne halte routière, afin de contrôler les allées et venues des gens à bord des véhicules.

« Le rôle de notre comité est de protéger la population étant donné que 25 % des citoyens sont âgés de plus de 65 ans. Il faut protéger notre monde », affirme-t-il.

Laurent Thibeault ajoute que l’objectif n’est pas d’embêter les passants, mais de lancer le message indiquant que tant qu’il y a une situation à risque, les villageois ne veulent pas de visiteurs extérieurs.

Certains croient, selon lui, que parce que Sainte-Rose-du-Nord est un lieu isolé, il vit en dehors du monde, ce qui n’est pas le cas. Il conclut en déclarant que si le gouvernement du Québec se permet de mettre en pause l’économie du Québec pendant plusieurs semaines, Sainte-Rose peut se permettre de fermer une partie du village.

Le contrôle routier devrait se poursuivre dimanche également.