Saint-Rose-du-Nord toujours populaire

La saison du tourisme va bon train pour le village de Sainte-Rose-Du-Nord. La municipalité située en bordure du fjord du Saguenay a connu une période estivale qui a commencé plutôt lentement, mais qui a rapidement évolué juste avant les vacances de la construction.

Selon Monique Poulin, qui est mariée à l’un des copropriétaires du restaurant Les 3G, la saison a débuté un peu plus tard, cette année. « Au début de la saison, ç’a été un peu plus lent que d’habitude. Je dis toujours que nous sommes attachés aux rayons du soleil, alors s’il ne fait pas très beau, comme c’était le cas au début de l’été, il y a peu de monde », a-t-elle fait remarquer, dans un entretien avec Le Quotidien.

Elle a toute même remarqué une hausse dans le nombre de visiteurs depuis la mi-juillet, surtout du côté des touristes internationaux. Elle a souligné que la météo affectait seulement le nombre de touristes qui proviennent de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Monique Poulin, qui aide son mari copropriétaire du restaurant Les 3G à Sainte-Rose-du-Nord, a remarqué que la saison touristique a débuté lentement dans la municipalité, mais a rapidement repris un peu avant la première semaine des vacances de la construction.

Le nombre de touristes internationaux reste comparable à la dernière année, selon elle. La semaine, il y aurait davantage de touristes provenant d’ailleurs et la fin de semaine serait plus populaire du côté des personnes de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le maire du village, Laurent Thibeault, est du même avis. « Le tourisme, à Sainte-Rose-du-Nord, ça va toujours bien. Depuis le début du mois d’août, on est dans la période la plus intense. Le mois de juin a été quant à lui plutôt tranquille », a-t-il indiqué, dans un entretien avec Le Quotidien. Il a remarqué que les touristes européens semblaient retarder leurs vacances cet été, ce qui faisait que le mois d’août est très intense.

Il était très fier de partager qu’il y avait un bon roulement, présentement, à Sainte-Rose-du-Nord. « Tous les restaurants, tous les gîtes fonctionnent bien, même très bien. Les propriétaires du Cap au Leste considèrent aussi que la saison est excellente », a-t-il souligné. Il n’oserait pas dire que la saison est aussi populaire que l’année précédente, qui avait été une saison record, mais est très satisfait du succès que connaît encore la municipalité cette année.

Le maire du village, Laurent Thibeault, a remarqué que les touristes européens semblaient retarder leurs vacances cet été, ce qui faisait que le mois d’août est très intense.

Des touristes de tous les horizons

Mme Poulin est, chaque année, très impressionnée par le nombre de nationalités parmi les touristes qui viennent à Sainte-Rose-du-Nord. « Je pourrais dire qu’il y en a vraiment de partout et moi je m’amuse à leur demander d’où ils viennent », a noté celle qui aide au restaurant Les 3G. Elle avait récemment rencontré des touristes de l’Angleterre, des États-Unis, de la Norvège, de la Colombie, de la Suisse, mais surtout de la France.

Le maire de la municipalité avait lui aussi remarqué cette affluence multiculturelle et a rencontré des gens de partout dans le monde en visite dans sa municipalité. « On le visite de partout, ce petit village-là, et il est peut-être plus connu des Européens qu’il l’est des Canadiens et Québécois. On a encore du travail à faire pour se faire connaître davantage », a-t-il ajouté. Il a estimé qu’entre 80 000 et 100 000 touristes visitent Sainte-Rose-du-Nord, chaque année.