Depuis plusieurs printemps et automnes, l'ancien site où a été englouti le village et 32 personnes le 4 mai 1971, les amateurs de véhicules hors route s'en donnent à coeur joie dans le « trou de bouette » et ce, sans aucun encadrement de la part d'un organisme quelconque,

Saint-Jean-Vianney: Saguenay réalisera un guide de sécurité

Saguenay réalisera un guide de sécurité pour les amateurs de véhicule hors route de Saint-Jean-Vianney. C'est le conseiller municipal Luc Boivin qui a été chargé du dossier.
Bien que les rassemblements organisés soient actuellement interdits par Saguenay au trou de boue de Saint-Jean-Vianney, les activités y seront tout de même tolérées. Mais ce sera aux risques et périls des amateurs.
Malgré tout, la Ville compte réaliser un guide de sécurité, remis aux usagers. «Ce sera un peu à l'image de ce que nous avons fait pour les sites de pêche blanche à La Baie. Nous ne sommes pas responsables des gens qui vont se rendre au trou de boue par leurs propres moyens et nous ne pouvons empêcher les gens de s'y rendre. Mais nous voulons tout de même offrir toutes les mesures de sécurité nécessaires, comme les techniques pour sortir un camion de la boue ou pour changer un pneu sans se blesser ou mettre sa vie en danger. Nous allons prendre les usagers par la main pour limiter le risque d'accident», a affirmé Luc Boivin, lors d'une entrevue accordée au Quotidien.
Le conseiller pilotera ce dossier, comme il a piloté celui de la pêche blanche. «Les deux situations sont comparables et j'ai aussi été mandaté puisque je suis président des véhicules hors route et des terres publiques intermunicipales», a affirmé Luc Boivin.