Le Kargo est fabriqué à Alma et se vend 25 000$.

Saint-Henri-de-Taillon achète un Kargo

La municipalité de Saint-Henri-de-Taillon au Lac-Saint-Jean frappe un coup de circuit environnemental alors qu’elle devient la première municipalité du Saguenay-Lac-Saint-Jean à faire l’acquisition d’un véhicule électrique Kargo. Le véhicule qui détient l’homologation VBV (Véhicule basse vitesse) délivrée par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) devrait être aperçu dans les rues de la municipalité à compter du mois de février.

Le maire André Paradis ne cache guère sa fierté à la suite de l’acquisition de l’engin qui est fabriqué à Alma, alors qu’il assure être à la tête d’une municipalité verte.

« C’est une suite logique de toutes les actions qu’on a entreprises depuis 3-4 ans afin d’amoindrir notre empreinte environnementale », a-t-il expliqué lors d’un entretien avec Le Quotidien.

Force est d’admettre que l’investissement de 25 000 $ a un impact non négligeable sur le budget de la localité de moins de 800 habitants. Heureusement, le choix de ce véhicule électrique à basse vitesse permettra de réduire la consommation de mazout et l’émission de gaz à effet de serre découlant des travaux municipaux. Le maire se dit convaincu d’avoir réalisé un bon geste conséquent à la stratégie environnementale qui est mise de l’avant par la municipalité. André Paradis assure qu’il s’agit d’un geste bien réfléchi par le conseil municipal.

Le véhicule remplacera un camion de type six roues utilisé par les employés de la voirie. Selon les prévisions, il devrait être en mesure de le remplacer dans le cadre de 90 % de ses opérations.

Un délai de construction de six semaines est à prévoir avant l’obtention du véhicule électrique. Ainsi, André Paradis s’attend à une livraison en février. La mise en service du camion se fera dès son arrivée alors que rien ne l’empêche de fonctionner en hiver.

Un modèle

Au courant des prochains mois, Saint-Henri-de-Taillon pourrait bien devenir la référence pour d’autres villes québécoises tentées de faire l’acquisition du véhicule électrique fabriqué au Lac-Saint-Jean. Le conseil municipal espère avoir une bonne expérience avec le produit et être ainsi en mesure de convaincre les autres municipalités d’emboîter le pas. « Plus les municipalités vont faire des gestes environnementaux, mieux va se porter notre planète », affirme André Paradis.

Les avantages du Kargo sont indéniables. En plus des bienfaits au plan environnemental, le véhicule électrique porte l’étiquette d’achat local alors qu’il est fabriqué à Alma et à partir d’aluminium, un fort symbole régional.

André Paradis ajoute que le Kargo représente des atouts sur le plan de la santé et de la sécurité. Sa plate-forme basse devrait réduire les risques d’accident pour les employés municipaux qui doivent transporter des charges.

+

UNE MUNICIPALITÉ VERTE

Force est d’admettre qu’au courant des dernières années, la municipalité de Saint-Henri-de-Taillon n’a pas emprunté le virage vert qu’à moitié. Les mesures novatrices et reliées à la stratégie environnementale prennent de plus en plus de place au sein des décisions du conseil municipal.

Au fil des années, Saint-Henri-de-Taillon a adopté plusieurs mesures afin d’amoindrir son empreinte environnementale, notamment en délaissant le chauffage au mazout et en optimisant l’éclairage des rues. L’arrosage des arbres et des fleurs est maintenant fait avec de l’eau du lac plutôt que de l’eau potable.

« On a fait plusieurs actions qui nous permettent aujourd’hui de dire que nous sommes une municipalité verte », affirme le maire André Paradis.

Il ne s’en cache pas, de nos jours, les citoyens sont attirés par des initiatives dites vertes. D’ailleurs, il confirme que les résidants s’intéressent de plus en plus aux mesures mises en place par le conseil municipal.