Serge Lemyre sera candidat à la mairie de Saint-Fulgence le 5 novembre.

Saint-Fulgence: Serge Lemyre brigue la mairie

Conseiller municipal à Saint-Fulgence depuis 2013, Serge Lemyre briguera la mairie de la municipalité le 5 novembre prochain.
L'ex-militaire, qui a fait le saut en politique après avoir oeuvré dans le monde des affaires pendant plusieurs années, a décidé de se présenter pour insuffler un dynamisme nouveau à sa communauté.
Originaire de Montréal, Serge Lemyre s'est établi à Saguenay il y a une trentaine d'années. C'est l'actuel maire Gilbert Simard qui l'a convaincu de briguer l'échevinage il y a quatre ans. À cette époque, le premier magistrat avait prévu de se retirer au terme du présent mandat. Le conseiller Lemyre devenait donc son dauphin. Toutefois, Gilbert Simard a décidé de solliciter la faveur populaire à nouveau, ce qui fait en sorte que deux candidats sont désormais en lice.
Retraité, mais toujours actif dans le domaine immobilier, Serge Lemyre a pris le temps d'élaborer un programme détaillé qu'il a l'intention d'expliquer à la population de la municipalité de 2135 âmes. En entrevue, il a fait la nomenclature de ses engagements, qui gravitent essentiellement autour de l'économie et du développement récréotouristique.
S'il est élu, le candidat s'engage à réaliser la deuxième phase du projet visant la refonte des infrastructures de traitement des eaux usées. Cela devrait engendrer une dépense de 3 millions $. Il souhaite aussi amorcer une réflexion au sujet de l'avenir du parc industriel.
Serge Lemyre fonde beaucoup d'espoir sur la concrétisation du projet d'Arianne Phosphate.
Microbrasserie, bistro et pêche blanche
L'implantation d'une microbrasserie dans le sous-sol de l'édifice municipal est également considérée comme un projet qui mérite d'être étudié, du point de vue de Serge Lemyre. Des microbrasseurs de Saint-Honoré ont manifesté le désir de s'établir à Saint-Fulgence pour y brasser la Saint-Fut.
« Ça pourrait être intéressant. Il y a un ''branding'' touristique déjà amorcé qui tourne autour de Saint-Fulgence, ce qui pourrait avoir de belles retombées pour la municipalité », affirme-t-il.
Celui qui dit vouloir souhaiter la réduction de l'effort fiscal des contribuables ne peut dire s'il baisserait ou gèlerait le compte de taxes, une fois élu. Actuellement, le taux de taxation est de 0,91 $ par tranche de 100 $ d'évaluation à Saint-Fulgence.
Pas de parc ornithologique
L'aspirant au poste de maire n'a pas l'intention de concrétiser le parc ornithologique sur le site du CIBRO, un projet qu'un groupe de citoyens aimerait bien réaliser. Serge Lemyre signale que 5 millions $ seraient requis pour que l'initiative voie le jour.
« Il faudrait ajouter sept cents sur le compte de taxes de chaque citoyen. Au risque de perde des votes, j'estime qu'on va créer un éléphant blanc avec ça », opine-t-il.
En revanche, Serge Lemyre aimerait bien mettre en valeur et développer le site du CIBRO en y implantant un bistro. Tout cela s'arrimerait à merveille, pense-t-il, aux efforts de soutien qu'il aimerait offrir à l'industrie agrotouristique en profitant du microclimat fulgencien, une particularité unique qui pourrait s'avérer une excellente carte de visite. Enfin, le candidat aimerait que le parc aventure Cap-Jaseux soit ouvert l'hiver pour offrir des activités de pêche blanche.