Le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, a lui-même retiré la pancarte placée par-dessus celle du Cimetière Saguenay.

«Saguenay ville blanche»: le maire Bruno Tremblay enlève l'affiche

Choqué de voir qu'une affiche indiquant « Saguenay ville blanche » a été installée sur son territoire, le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, a lui-même retiré la pancarte placée par-dessus celle du Cimetière Saguenay.
« J'ai été choqué d'apprendre ça ce matin. C'est inacceptable une affiche comme ça. Nous sommes en 2017. J'ai appelé nos employés municipaux pour qu'ils enlèvent l'affiche, mais comme ils étaient sur un gros chantier, ils n'ont pas entendu l'appel », a mentionné le maire lors d'un entretien téléphonique.
« J'ai donc pris la décision d'aller la décrocher moi-même. La pancarte n'était pas sur notre cimetière, mais elle était placée sur le territoire de notre municipalité. Là, c'est fait. Elle n'est plus là. Il s'agit probablement d'un geste isolé, mais ce n'est vraiment pas un beau geste qui a été commis », reprend Bruno Tremblay.
Ce dernier ne comprend pas que de telles actions puissent être commises, surtout dans une région comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean.
« Notre population est tissée serrée. Je ne comprends pas. Un corps c'est un corps, peu importe la religion. Je me demande vers quel genre de débat nous nous dirigeons. En plus, le Cimetière Saguenay est l'un de ceux qui peuvent recevoir les corps des autres religions. Ils acceptent d'être enterrés dans un cimetière catholique. Nous n'avons pas ouvert un cimetière uniquement pour les autres religions », a poursuivi le maire de Saint-Honoré, visiblement déçu de la tournure des événements.