Le ministre allégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, a annoncé la création de 7063 emplois directs et indirects depuis le début de la stratégie maritime, en juin 2015.

Saguenay veut être un modèle

« Saguenay est l'une des rares destinations qui est en avance en ce qui concerne la prévention des risques maritimes. » C'est ce qu'a fait valoir la vice-présidente exécutive de Promotion Saguenay, Priscilla Nemey, au cours de la 3e édition du colloque sur la gestion des risques liés aux navires de croisières internationales et fluviales, qui se tient les 25 et 26 avril à Chicoutimi.
Depuis le déluge, Saguenay n'a cessé d'améliorer son plan de sécurité, selon le maire Jean Tremblay. « On veut être un modèle reconnu partout dans le domaine de la sécurité », a-t-il assuré. 
Contrairement à la majorité des lignes de croisières, celles de Saguenay ont décidé de faire de la planification d'incident, plutôt que de les régler lorsqu'ils surviennent.
« On est vraiment en prévention, on prend le temps de planifier », explique Priscilla Nemey. Si un accident survient sur le Saguenay, la responsabilité est partagée et chaque membre de la sûreté a un rôle à jouer. 
« Le fédéral a un grand rôle à jouer, mais quand il s'agit de nos municipalités, c'est du ressort du Québec. Si tout le monde fait bien son travail, c'est la sécurité qui est renforcée, a déclaré le ministre allégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour. Et s'il y a des lacunes, le gouvernement a les leviers monétaires nécessaires pour rendre le tout sécuritaire. »
Année record
« C'est probablement l'année qui nous rend le plus fiers », mentionne Mme Nemey. Cette année, pas moins de 56 escales de croisières internationales s'arrêteront à Saguenay. Du 14 au 16 juillet, cinq grands voiliers seront de passage pour une première fois dans la région et des festivités sont déjà en cours de préparation. 
« Ça va être une saison incroyable encore, on a 45 % d'augmentation par rapport à l'année passée », se réjouit Priscilla Nemey. 
L'arrivée du premier bateau est prévue pour le 3 mai.
Bilan satisfaisant
M. D'Amour confirme la création de 7063 emplois directs et indirects depuis l'annonce du début de la stratégie maritime, en juin 2015. Au total, 187 projets en rapport avec la stratégie maritime ont été créés. Le Québec comptabilise un total de 323 M $ de retombées, soit 25 % des retombées totales. 
« Ce n'est qu'un début, on est au premier plan d'action sur cinq ans. En tant que gouvernement, on va toujours protéger notre environnement, et on soutiendra les projets », a fait savoir Jean D'Amour.