La mairesse de Saguenay, Josée Néron
La mairesse de Saguenay, Josée Néron

Saguenay souhaite l’accélération de quatre autres projets

Saguenay souhaite que Québec ajoute quatre de ses projets d’infrastructure totalisant quelque 137 M$ aux huit chantiers qui doivent être accélérés au Saguenay-Lac-Saint-Jean par le projet de loi 61 afin de soutenir la relance économique.

La mairesse de Saguenay Josée Néron désire tout d’abord ajouter à la liste la prolongation du corridor d’écomobilité de la Société de transport du Saguenay, dans lequel elle inclut la réfection complète du pont de Sainte-Anne, a-t-elle indiqué, en entrevue avec Le Quotidien mercredi.

Le déménagement de la bibliothèque de La Baie dans l’église Saint-Édouard, la revitalisation du parc de la Rivière-aux-Sables et de la Place Nikitoutagan à Jonquière, ainsi que le prolongement des services à la zone industrialo-portuaire du port de Grande-Anse à La Baie, font également partie de ses demandes.

Josée Néron compte discuter rapidement de cette liste avec la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, qui est également ministre responsable de la région et députée de Chicoutimi.

« La région la plus impactée »

Les quatre projets pour lesquels la mairesse Josée Néron demande un soutien accéléré de Québec totalisent un peu plus de 137 M$. Une demande justifiée, estime-t-elle, en raison des impacts de la crise sanitaire et économique sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On est la région la plus impactée par la COVID, c’est ce qui est ressorti dans un article il y a quelques semaines », a-t-elle rappelé, soulignant qu’elle accueille positivement que huit projets régionaux figurent déjà sur la liste de Québec.

« Si on veut nous donner la chance, non seulement on doit accélérer les projets qui étaient déjà dans la feuille de route du gouvernement, mais aussi permettre à de nouveaux projets d’avoir un traitement en accéléré », a-t-elle poursuivi.

La mairesse de Saguenay n’inclut pas le projet d’amphithéâtre multifonctionnel au centre-ville de Chicoutimi dans ses demandes, disant qu’elle préfère laisser la demande déposée au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives cet hiver suivre son cours.

Le prolongement des services d’eau, de gaz naturel et d’électricité à la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse, à La Baie, fait partie des projets que la mairesse souhaite que Québec accélère.

Rappelons que le projet de loi 61 prévoit dans sa forme actuelle l’accélération de deux projets à Saguenay parmi les huit projets ciblés dans la région, soit la construction d’une Maison des aînés à Chicoutimi-Nord et le projet de nouveau bloc opératoire à l’hôpital de Chicoutimi.

La Coalition Avenir Québec souhaite faire adopter vendredi le projet de loi 61, qui prévoit notamment de mettre sur la voie rapide 200 projets d’infrastructure. Le projet de loi sur la relance accélérée de l’économie, déposé mercredi dernier, est critiqué par les partis d’opposition en raison des pouvoirs exceptionnels qu’il conférerait au gouvernement.

+

LES PROJETS EN BREF

• Corridor d’écomobilité et pont de Sainte-Anne (75 M$): La prolongation du corridor d’écomobilité de la Société de transport du Saguenay vers le centre-ville de Chicoutimi, ainsi que vers Chicoutimi-Nord, est évalué à 75 M$. Ce montant inclut la réfection complète du pont de Sainte-Anne, au coût de 15 M$. En avril 2019, les élus de Saguenay avaient demandé à Québec de financer la totalité du projet visant à sécuriser le pont piétonnier qui traverse la rivière Saguenay et à permettre la circulation de véhicules d’urgence. La ministre Laforest aurait confirmé dernièrement un soutien pour la première phase du projet, a-t-on indiqué du côté de Saguenay.

• Bibliothèque de La Baie (11,4 M$): Dans le dossier du déménagement de la bibliothèque de La Baie dans l’église Saint-Édouard, Saguenay souhaite que Québec confirme sa contribution au projet de 11,4 M$. Saguenay vise 3,5 M$ en subventions des gouvernements pour ce projet qui prévoit la réfection de l’ancien lieu de culte.

• Parc de la Rivières-aux-Sables (16 M$): La refonte majeure du parc de la Rivière-aux-Sables et de la Place Nikitoutagan est également prête à aller de l’avant afin de revitaliser ce secteur de Jonquière et d’« enclencher un tournant majeur », a indiqué la mairesse Josée Néron. « La conceptualisation est pratiquement terminée », a-t-elle indiqué, précisant que le coût total du projet s’élève à 16 M$.

• Zone industrialo-portuaire (35 M$): Le prolongement des services d’eau, de gaz naturel et d’électricité à la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse attend quant à lui l’autorisation de Québec pour débuter grâce à un prêt de 35 M$ à Saguenay. « Le gouvernement acceptait de faire un prêt et c’est lui qui cautionnait le prêt, donc la Ville remboursait au fil qu’il y avait des joueurs qui venaient s’installer sur le terrain », a rappelé la mairesse Josée Néron. Le coût du projet de développement de la zone industrialo-portuaire s’élève à 70 M$ au total.