Saguenay s’engage financièrement auprès de cinq festivals.
Saguenay s’engage financièrement auprès de cinq festivals.

Saguenay s’engage à soutenir cinq festivals

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
À l’aube de l’année 2021, Saguenay confirme son engagement financier dans cinq festivals majeurs. Plus de 850 000 $ seront versés en subvention à REGARD sur le court métrage (145 000 $), au Festival des Bières du monde (150 000 $), au Festival Jazz et Blues de Saguenay (107 000 $), Jonquière en musique (140 500 $) et aux Rythmes du monde (315 000 $).

Mais pour obtenir l’intégralité de cette somme, les organisateurs devront prouver les frais et surtout tenir l’événement dans sa forme habituelle. Si l’événement est annulé ou se tient virtuellement, la ville garantit toutefois le versement de 30% du montant total. Dans le cas du Festival international des Rythmes du monde, par exemple, l’organisation obtiendra près de 100 000 $.

« Même si rien ne se fait, on donne 30%. Ça permet aux organisations de payer les frais fixes, comme un employé, des bureaux. Dans le contexte actuel, on a aussi demandé aux organisations de prévoir des clauses annulations, au cas, pour éviter la même situation qu’au printemps », précise Michel Potvin.

En 2020, les organisations ont reçu 100% du montant promis par la ville. Pour 2021, l’argent sera versé en trois étapes. Après avoir reçu 30%, l’organisation devra confirmer la tenue de l’événement pour mettre la main sur 60% de l’enveloppe totale. Les 10% restants sont remis après l’événement, au dépôt du rapport financer exigé par la ville.

« On aurait pu attendre, mais pour les événements en 2021, les organisations avaient besoin qu’on prenne position. Ça se planifie à l’avance de tels événements. Avec cette formule, je pense qu’on démontre une gestion responsable des finances publiques », estime Michel Potvin.

La Ville s’est engagée pour ces événements, mais des subventions seront versées à d’autres festivals au cours des prochains mois. Si une organisation modifie sa formule, que ça soit par l’ajout d’un volet virtuel ou d’un changement du nombre de jours, elle devra prouver les dépenses pour obtenir plus que les 30%.