Actuellement, l’élevage de poules n’est pas permis sur le territoire de Saguenay, mais ça pourrait bien changer grâce au futur plan d’agriculture urbaine.

Saguenay se dotera d’un plan d’agriculture urbaine

Saguenay lance une toute première consultation citoyenne en ligne. Les gens sont invités à donner leur avis sur l’agriculture urbaine, un phénomène de plus en plus populaire. Les autorités municipales veulent ainsi se doter d’une politique afin de revoir les recommandations actuelles.

Élevage de poules, serres, platebandes comestibles, jardins communautaires, forêts nourricières ; les citoyens sont de plus en plus intéressés par l’agriculture urbaine. Plusieurs voudraient se lancer, mais n’ont pas nécessairement le droit, en raison des règlements municipaux.

« C’est un sujet dont on se fait de plus en plus parler. Les citoyens se questionnent beaucoup, notamment en ce qui concerne les poules en ville. Disons que c’est un sujet très populaire depuis deux ou trois ans », a affirmé le conseiller municipal Simon-Olivier Côté. À Saguenay, il n’est toujours pas permis de posséder quelques poules, sauf en zones rurales, évidemment. Des villes comme Alma et Dolbeau-Mistassini ont récemment permis à leurs citoyens de se doter d’un poulailler, pour combler leurs besoins personnels en œufs.

La consultation en ligne, qui est la première du genre à être organisée par Saguenay, sera disponible dès vendredi matin.

Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté

« Nous voulons vraiment savoir ce que les gens aimeraient et ce qu’ils voudraient comme politique d’agriculture urbaine. Par exemple, lorsqu’on parle de jardins communautaires, quels genres de concepts les citoyens voudraient-ils avoir, qui pourraient s’en occuper, où voudraient-ils en avoir, etc. Même chose pour les forêts nourricières. Il y a aussi le sujet des serres. Actuellement, c’est un peu compliqué d’installer une serre sur des terrains résidentiels et nous voudrions connaître l’avis des gens à ce propos », a ajouté M. Côté, qui est également président de la Commission du développement durable et de l’environnement de Saguenay.

Afin de se doter qu’un plan d’agriculture urbaine, la Ville a reçu une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour réaliser un plan précis. La consultation en ligne se déroulera durant un mois, soit jusqu’au 28 février.

« Ce projet a pour objectif la mobilisation des acteurs du système alimentaire, tels que les citoyens, les organismes communautaires ou les acteurs de l’alimentation, pour ainsi identifier les besoins, les préoccupations et les idées vis-à-vis l’agriculture urbaine. Il se peut aussi que les gens aient des suggestions auxquelles nous n’avions pas pensé. Bref, on veut savoir ce que les gens veulent et pensent ! », a ajouté Simon-Olivier Côté, qui est heureux qu’une première consultation du genre soit lancée. « C’est notre première en ligne, mais ça ne sera pas notre dernière. Tout le monde est invité à y participer », a ajouté le conseiller.

La plateforme de consultation est accessible à consultationpau.saguenay.ca.

Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ?

L’agriculture urbaine désigne les activités agricoles pratiquées en milieu urbain et peut prendre différentes formes, par exemple la production horticole, les petits élevages en zone résidentielle (poules, abeilles, poissons, etc.), l’aménagement de potagers dans la cour d’une résidence, de même que les jardins communautaires et collectifs, pour ne nommer que ceux-ci.