Saguenay opte pour les bacs bruns

(Denis Villeneuve) – Comme l’ont fait de nombreuses municipalités du Québec, Saguenay devrait opter pour l’achat de bacs bruns afin de récupérer les matières putrescibles résidentielles.

Cette recommandation de la Commission développement durable et environnement devrait être soumise aux élus de Saguenay lundi lors de la séance du conseil municipal mensuel.

Selon le conseiller Simon-Oliver Côté, président de la Commission Environnement et développement durable de Saguenay, cette solution a été retenue parce qu’il s’agit de la plus acceptable et la moins compliquée à la lumière des consultations populaires qui ont été réalisées l’hiver dernier. 

« Nous avons analysé les différentes mesures, concepts et analyses de risque par rapport à l’utilisation d’un robot récupérateur de sacs. On a décidé de prendre le bac », a expliqué l’élu.

Pour ce qui est de l’achat des contenants, M. Côté affirme que l’implantation et la distribution devraient être réalisées pour le printemps 2019. L’un des problèmes anticipés est que la commande puisse entrer dans un goulot d’étranglement puisque l’ensemble des municipalités du Québec sont soumises à l’obligation de récupérer les matières putrescibles.

Selon lui, il s’agit d’une première étape puisque le conseil devra également se prononcer sur le traitement des matières et leur transformation en compost. Qui récupérera et traitera ces matières et par quel procédé ? À ces questions, M. Côté affirme que Saguenay n’est pas rendue à cette étape des décisions. « On a encore des décisions et analyses à faire dans les prochaines semaines sur cette étape », affirme-t-il.

Parmi les firmes intéressées, Gazon Savard, de Chicoutimi démontre déjà de l’intérêt. Selon Marcelle Tremblay, porte-parole de l’entreprise, cette dernière possède déjà tous les certificats d’autorisation et les installations pour récupérer et transformer en compost la matière récupérée au Saguenay et dans l’ensemble de la région. « Nous disposons déjà des plateformes de traitement des matières, les installations de traitement des eaux conformes, affirme-t-elle. 

Le conseiller Simon-Oliver Côté, président de la Commission Environnement et développement durable de Saguenay

Le CREDD applaudit la décision

(Pascal Girard) – Le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) se réjouit de la décision de Saguenay d’opter pour l’utilisation d’un système de bacs bruns pour la collecte des matières organiques dès 2019. 

«Le CREDD est en accord avec l’analyse de la Commission du développement durable et de l’environnement de Saguenay comme quoi le risque technologique associé à l’utilisation du bac brun est très faible. Il a été mis en place dans de nombreuses municipalités et villes et semble jusqu’à présent être la meilleure solution pour la récolte des matières organiques», a réagi son président, Tommy Tremblay, par voie de communiqué. 

Par ailleurs, le CREDD offre tout son support à la Ville pour atteindre les cibles de détournement de la matière organique de l’enfouissement et encourage la MRC du Ford-du-Saguenay à opter pour le même mode de collecte.