Le colportage est permis à Saguenay, à condition de respecter certains règlements.
Le colportage est permis à Saguenay, à condition de respecter certains règlements.

Saguenay met en garde face à la prolifération de colporteurs

La Ville de Saguenay met en garde la population devant la «prolifération» de colporteurs sur son territoire, rappelant que même si cette façon de faire est légale, elle doit être faite en respectant plusieurs règlements.

Dans un communiqué émis mardi, la Ville précise d’entrée de jeu que tout colporteur ou vendeur itinérant doit avoir un permis pour faire du porte-à-porte, et que celui-ci doit être visible en tout temps. Le colporteur doit également avoir une adresse valide comme siège social ou succursale dans les limites de la ville.

Saguenay rappelle que le colportage est uniquement permis entre 10h et 20h, sept jours sur sept. Le colporteur peut être soumis à une amende s’il induit en erreur un potentiel client, ou encore s’il laisse croire des faussetés. Par exemple, il n’a pas le droit de dire qu’il est affilié à une compagnie ou une tierce partie si ce n’est pas le cas et il ne peut se donner un faux statut.

Rappelons que dans l’édition de mardi du Quotidien, la journaliste Laura Lévesque rapportait que la fraude de la thermopompe était de retour dans la région. Une résidante de Saguenay avait payé 25 000$ pour l’installation d’une thermopompe, avant de s’apercevoir que le vendeur itinérant était en fait un fraudeur. Heureusement, la dame a pu résilier le contrat à temps.

Les citoyens qui auraient un doute sur la légitimité d’un colporteur peuvent communiquer avec le Service de police de Saguenay en composant le 418 699-6000.