Le nouveau Plan d’acion favorisant l’intégration des personnes handicapées 2019-2022 a été présenté, jeudi.

Saguenay lance son plan pour l’intégration des personnes handicapées

Saguenay a profité de la tenue de la Semaine québécoise des personnes handicapées pour procéder au lancement de son nouveau Plan d’action favorisant l’intégration des personnes handicapées 2019-2022, qui prévoit 140 actions destinées à améliorer leur sort.

En conférence de presse, Jonathan Tremblay, président de la Commission des services communautaires et de la vie de quartier, Valérie Girard, agente de projets, et Manon Blackburn, de l’Association régionale des loisirs pour personnes handicapées, ont rappelé qu’en vertu de ses obligations légales, Saguenay a le devoir de déposer un tel plan destiné à réduire les obstacles qui se dressent quotidiennement dans la vie quotidienne des gens vivant avec un handicap. « Nous travaillons à accroître la participation des personnes handicapées à la vie sociale de la ville depuis 2004 », explique M. Tremblay.

Le plan axé sous le thème du plein air prévoit des mesures nouvelles dans sept domaines que sont l’aménagement urbain et les lieux publics, les immeubles, les programmes, les services, l’emploi et la formation, les loisirs, les sports et la vie communautaire, la sécurité et la prévention, de même que les transports et les communications.

Mme Girard a mentionné que la nouvelle mouture du plan a été préparée avec la collaboration de nombreuses associations représentatives des personnes handicapées, qui seraient autour de 14 000 au Saguenay.

En ce qui a trait au thème « plein air ouvert à tous », Mme Blackburn a mentionné que les lacunes d’accompagnement et le manque de matériel adapté ont été partiellement comblés avec la mise sur pied d’une journée consacrée, ainsi que par l’achat de différents équipements, comme un fauteuil roulant adapté et des stabilisateurs pour le canotage.

Après avoir dressé un inventaire des bâtiments municipaux les plus fréquentés par les personnes handicapées, Saguenay s’engage à prioriser les bâtiments municipaux en termes de propositions d’amélioration. Les bâtiments ayant une problématique au niveau du chemin d’accès et dont le débarcadère est problématique feront l’objet d’actions particulières.

Les problèmes de déneigement auxquels sont confrontées les personnes handicapées constituent un autre obstacle, et les équipes de déneigement seront conscientisées à ce que les chemins d’accès soient bien entretenus.

Le conseiller Jonathan Tremblay ne pouvait éviter de parler de l’accès des personnes handicapées à l’hôtel de ville de la rue Racine, un problème complexe, dont deux hypothèses de solution ont fait l’objet d’étude, sans pouvoir en arriver à une décision.

Le nouveau plan prévoit d’autres mesures, comme l’ajout de nouvelles cases de stationnement au chantier du Père Alex, l’adaptation de salles de bains, et l’ajout de portes automatiques au centre Murdock.

D’ici 2022, Saguenay prévoit accorder une enveloppe annuelle de 300 000 $ pour la mise en place des mesures.

Malgré l’adoption des plans d’action, Mme Blackburn convient que les associations regroupant les personnes handicapées doivent continuer d’être vigilantes, ce qui nécessite qu’elles doivent parfois lever la main. « Il y a de petites municipalités qui n’ont pas encore de plan d’action même si elles font des efforts pour adopter des mesures destinées à ces personnes », conclut-elle.