Selon les données fournies, la valeur des 58 751 immeubles imposables présents dans la ville s’établit maintenant à 13 G$, une baisse de 115 M$ comparativement au dernier rôle.

Saguenay: la valeur des immeubles en baisse de 0,9 %

Un marché immobilier résidentiel au ralenti et la désindustrialisation font en sorte que Saguenay devra composer avec un nouveau rôle d’évaluation en baisse de 0,9 % pour la période 2019-2021, une première depuis 1998.

Il s’agit là de l’un des faits saillants contenus dans le nouveau rôle d’évaluation déposé par la Division évaluation de Saguenay, le 29 octobre dernier. Selon les données fournies, la valeur des 58 751 immeubles imposables présents dans la ville s’établit maintenant à 13 G $, une baisse de 115 M $ comparativement au dernier rôle.

En entrevue, Yves Darveau et Dominique Rivard, tous deux assistants-trésoriers aux revenus à Saguenay, ont expliqué que le nouveau rôle qui entrera en vigueur est une photo de l’évaluation foncière telle qu’elle existait le 1er juillet 2017, soit avec 18 mois de retard sur le marché immobilier. Un total de 6330 transactions intervenues entre 2014 et 2017 ont été analysées de façon indépendante par la Division évaluation.

M. Darveau affirme que lors du rôle 2014-2017, le marché du secteur résidentiel (unifamilial, condo, duplex, triplex) a connu un ralentissement au niveau des ventes, entraînant ainsi une baisse de valeur de 213,6 M $, soit 2,63 %. Le parc immobilier résidentiel s’établira en 2019-2021 à 9,5 G $, comparativement à 9,8 G $ pour le rôle actuel.

En appliquant ces données sur la valeur d’une maison moyenne, celle qui valait 206 913 $ sur le marché immobilier en 2016 n’en valait plus que 204 281 $ en 2018.

Toutefois, la demande pour le secteur des immeubles locatifs de plus de quatre logements a eu pour effet d’augmenter la valeur globale de 4,9 %. Elle a grimpé pour passer de 747 M $ à 783,6 M $.

Une décroissance est constatée dans le secteur industriel dont la valeur est passée de 928 M $ à 898,6 M $. M. Darveau explique que la fermeture de l’usine Graphic Packaging, à Jonquière, pendant l’évaluation, est responsable à elle seule du tiers de la baisse de valeur des immeubles industriels. « Contrairement au secteur résidentiel où les évaluations sont établies en comparant les valeurs des ventes sur le marché, le secteur industriel est évalué en fonction de la méthode du coût déprécié en vertu de la loi. Une usine neuve atteint sa valeur maximale au jour 1 de son ouverture. Il est dans la normalité des choses que sa valeur baisse par la suite », explique M. Darveau.

La construction de nouveaux immeubles commerciaux sur le territoire a eu pour effet de faire grimper le rôle 2019-2021 de 74 M $, soit 4,9 %. Il sera de 1,5 G $ au rôle 2019.

Croissance dans le secteur agricole

C’est le secteur agricole qui remporte la palme en terme d’évaluation puisqu’une croissance de 10 % a été observée pour s’établir à 106,7 M $ au nouveau rôle. Les transactions réalisées dans le secteur laissent croire que les valeurs des fermes et des lots à bois s’apprécient à Saguenay. M. Darveau affirme que la présence de Pangea dans la région n’a rien à voir puisque cette entreprise concentre ses achats de terres et de fermes agricoles du côté du Lac-Saint-Jean.

Stabilité

Le fonctionnaire municipal a mentionné que même si le rôle est en légère baisse, il précise que d’un point de vue de l’évaluation municipale, il faut davantage parler d’une situation stable. « Ce qui serait inquiétant pour le futur, c’est que la valeur moyenne du rôle continue de diminuer. »

Or, les premières données pour la confection du rôle 2021-2024 indiquent une reprise du marché immobilier dans le secteur résidentiel. La construction de nouvelles usines du côté de Rio Tinto et de l’Administration portuaire de Saguenay est susceptible d’influencer favorablement le futur rôle d’évaluation.

Taxes

M. Darveau a mentionné que l’évolution du rôle d’évaluation ne permet pas de déterminer quel sera le compte de taxes que recevront les contribuables en janvier prochain. Il revient au conseil municipal de déterminer quels seront les taux de taxation qui s’appliqueront.