Les sculpteurs ont démontré tout leur talent.

Saguenay en neige: un vent d’optimisme

Le rideau est tombé sur la 35e édition de Saguenay en neige, dimanche, au parc de la Rivière-aux-Sables à Jonquière, avec un sentiment du devoir accompli et un élan d’optimisme en vue des années futures.

« Ce qu’on entend est super positif et ça nous rend vraiment heureux », a partagé d’entrée de jeu la directrice générale, Christine Basque, à sa première année à ce poste.

La nouvelle DG ne l’a pas nécessairement eu facile pour son baptême. Les conditions ont été aussi variables qu’extrêmes durant les 10 jours de l’événement, passant d’une température très froide à la pluie, en plus des forts vents et du verglas. Le redoux du milieu de la dernière semaine a même mené à la perte de trois sculptures.

Christine Basque était la directrice générale de Saguenay en neige pour une première année.

Malgré tout, la population est demeurée fidèle à un événement qui est devenu un classique à Jonquière.

« Le temps très froid de la première fin de semaine n’a pas empêché les gens de sortir dehors, on a eu plein de commentaires positifs sur la programmation et les activités ont été populaires, a résumé Mme Basque. Le haut niveau de performance des sculpteurs a aussi été remarqué par les gens. On avait 17 blocs à sculpter par les professionnels, ce qui représente un taux de participation record, en plus des 87 au niveau scolaire. On a pu voir que la relève était très bonne. »

À sa première année à titre de directrice générale, Christine Basque travaille en fonction de poursuivre son mandat en 2020. Elle est emballée par ce qu’elle a vu cette année, vantant au passage le travail de toute son équipe, à commencer par le président Yvon Bergeron et sa conjointe Hélène Tremblay, responsable des sculpteurs.

Les sculpteurs ont démontré tout leur talent au cours de la 35e édition de Saguenay en neige.

« Ce que j’entends me fait beaucoup de bien et ça me donne plein d’idées pour l’avenir, a souligné la directrice générale. On me laisse entendre un haut taux d’appréciation donc j’ai bien espoir de pouvoir poursuivre mon travail. »

La firme de recherche Segma va procéder à une étude d’achalandage pour évaluer le nombre de visiteurs qui ont assisté aux différentes activités gratuites.