Saguenay en neige fait partie des événements chouchous de la Ville, selon la mairesse Josée Néron.

Saguenay en neige, festival fétiche de la Ville

La 36e édition de Saguenay en neige, qui se tiendra du 30 janvier au 9 février prochain, à Jonquière, fait partie des événements les plus subventionnés par la Ville. Près de la moitié du budget du festival d’hiver, qui combine sculptures et spectacles, provient de Saguenay. En 2020, plus de 200 000 $, en argent et en services, seront versés aux organisateurs, ce qui représente la même aide qu’en 2018.

Un traitement de faveur bien mérité, selon la mairesse de Saguenay, admettant du même coup que certains événements ne sont pas dans l’obligation de répondre aux critères mis sur pied par son administration.

« Avec la refonte de l’aide aux organismes, une grille d’analyse a été mise en place et l’argent octroyé est basé sur cette grille-là. Naturellement, on a déterminé qu’il y avait des événements fétiches qui sortaient de la grille. Des événements sur lesquels on veut être présents et où on doit être présents si on veut que ça perdure. Pour le conseil, Saguenay en neige est l’un de ces événements-là. C’est pour ça qu’on est présents à une certaine hauteur », répond la mairesse Josée Néron.

Saguenay en neige, qui nécessite un budget d’environ 300 000 $, a accueilli plus de 100 000 personnes, réparties sur 11 jours, en 2018. Les organisateurs n’ont toutefois pas de chiffres précis sur les retombées économiques de l’événement. Mais si la plupart des participants proviennent de la région, l’événement a le potentiel d’attirer des touristes dans le futur, de devenir un festival phare pour la région, croit Mme Néron.

« C’est considéré comme notre carnaval d’hiver, image la mairesse. C’est un événement pour la famille, donc au niveau des retombées, on n’a pas les mêmes attentes que dans d’autres événements. C’est aussi un événement culturel, qui rend l’hiver plus chaleureux. Il y a quelque part un beau potentiel pour amener plus de touristes en région avec cet événement et c’est à nous de l’exploiter en ce sens là. »

En plus de l’aide financière de la Ville, les organisateurs de Saguenay en neige comptent sur plusieurs partenaires, dont la Caisse Desjardins de Jonquière. Le directeur général de l’institution, Luc Guillemette, est d’ailleurs le président d’honneur de cette nouvelle édition.

« Agir à titre de président d’honneur de cette 36e édition est pour moi un privilège, une réelle occasion d’appuyer le travail d’une équipe aussi passionnée que dévouée. Les Caisses Desjardins de Saguenay retirent beaucoup de fierté du fait qu’elles agiront cette année encore à titre de partenaires présentatrices du concours scolaire s’adressant aux élèves de niveau secondaire. D’autant plus que ce concours représente un volet résolument distinctif du festival, car unique au Québec, qui ouvre grand la porte à nos sculpteurs de demain », affirme M. Guillemette, en parlant du volet scolaire du concours de sculpture.

Les inscriptions aux différents volets du concours de sculpture sur neige ont d’ailleurs été lancées, mercredi.

Pour amasser des fonds, les organisateurs présentent également un spectacle-bénéfice de Laurent Paquin, qui se tiendra le 17 janvier prochain à la Salle François-Brassard. Les billets sont en vente au coût de 70 $, au bureau de Saguenay en neige et auprès des organisateurs.

Les gens sont également invités à se procurer des billets de la traditionnelle Loto-Flocon, incluant 10 000 $ de prix, en vente dès le mois de janvier au Canadian Tire de Jonquière.