La responsable des communications de Saguenay en Neige, Kate Savard, accompagne les sculpteurs français Pascal Veuillet, Éric Margery et André Marastoni, qui posent devant leur oeuvre.

Saguenay en neige: des sculpteurs français charmés

Ils avaient les joues rouges et le sourire aux lèvres après avoir travaillé toute la journée sur leur sculpture. C'est avec un grand plaisir que les Français Pascal Veuillet, Éric Margery et André Marastoni participaient à Saguenay en Neige pour une première fois.
Les trois hommes ne sont plus déstabilisés par l'hiver québécois. En effet, ils participent à l'International de sculptures sur neige de Québec depuis quelques années. Mais c'était la première fois qu'ils venaient jusqu'à Saguenay.
« C'est vraiment une belle expérience, les gens sont si accueillants et gentils. Et la neige! La qualité est incroyable. Elle est homogène et résistante. Nous avons vraiment beaucoup aimé notre passage ici », a affirmé Pascal Veuillet, rencontré quelques minutes après que l'équipe eut terminé son oeuvre.
Les trois sculpteurs estiment que les Québécois sont attirés par les oeuvres sur neige.
« Ça fait partie de votre univers, de vos traditions. En France, c'est différent, même si nous travaillons dans les régions plus au Nord », a indiqué M. Veuillet, ajoutant que la programmation de Saguenay en Neige est très intéressante, notamment avec le volet scolaire.
« C'est agréable de voir des professionnels et des amateurs sur un même site. Et il y avait même des gens souffrant d'un handicap qui sculptaient jeudi (voir autre texte), c'est vraiment intéressant », a ajouté Éric Margery.
L'oeuvre des trois Français représente le lien entre les personnes et leur relation.
Le projet vise le dépassement de soi et favorise l'intégration sociale des adultes et des enfants souffrant d'une déficience ou aux prises avec un problème de santé mentale.
Des oeuvres pour se dépasser
Des personnes souffrant d'une déficience physique et intellectuelle ont laissé aller leur créativité, jeudi, à Saguenay en Neige. Des non-voyants et des mal voyants étaient également à l'oeuvre pour souligner les 75 ans de l'Association des personnes handicapées visuelles du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Depuis cinq ans, les visiteurs de Saguenay en Neige peuvent observer des oeuvres sculptées par des mal voyants. Ils travaillent en équipe, à relais. Certains sont complètement plongés dans le noir, mais parviennent tout de même à mettre du leur dans les sculptures. Ensemble, ils ont créé six oeuvres à partir d'un bloc de neige, que les visiteurs peuvent admirer sur le côté du pavillon Nikitoutagan.
« C'est vraiment une belle activité, les membres étaient très contents de leur journée », a affirmé la directrice de l'Association des personnes handicapées visuelles, Mélissa Gagnon.
Ce projet vise le dépassement de soi et favorise l'intégration sociale des adultes et des enfants souffrant d'une déficience ou aux prises avec un problème de santé mentale. Il s'agissait également d'une activité thérapeutique permettant de faire cheminer la clientèle à l'intérieur de son processus de réadaptation.
L'Association des personnes handicapées visuelles du Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 350 membres. Elle fête ses 75 ans cette année, ce qui fait de ce regroupement un des plus vieux de la région.
« Nous allons organiser plusieurs activités au cours de l'année pour faire connaître l'organisation », a ajouté Mélissa Gagnon.