Saguenay en bonne situation financière, selon Michel Potvin

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La ville de Saguenay affiche une bonne situation financière malgré les coûts additionnels générés par la pandémie, mais le grand argentier de la ville et conseiller municipal Michel Potvin plaide pour une grande prudence, alors que les membres du conseil plancheront sur le prochain budget dans les prochaines semaines.

«Les citoyens n’ont pas à s’inquiéter. Les finances de la Ville sont dans une bonne situation malgré la COVID-19. Ça ne veut pas dire que l’on peut se lancer dans tous les projets sans avoir à l’esprit que la crise sanitaire nous pend toujours au bout du nez.»

Il n’est cependant pas question pour le président du comité des finances de reculer sur des engagements déjà pris. Il fait état du projet de centre multisport qui doit être érigé dans l’arrondissement de Jonquière et des travaux pour la réfection du terminal de l’aéroport de Bagotville. Michel Potvin considère que la Ville ne peut pas arrêter tous les investissements puisqu’ils font aussi partie de la relance économique tant souhaitée par le gouvernement du Québec.

Dans le cadre de la mise en place du programme de soutien pour les petites entreprises par Promotion Saguenay, Michel Potvin se doutait bien que pour plusieurs petits entrepreneurs et commerçants, la pandémie allait être très difficile : «Ce n’est pas le temps d’en rajouter pour nos petites entreprises qui sont importantes. C’est aussi vrai pour les commerçants qui sont dans bien des cas aussi des contribuables.»

«Ça signifie qu’il faut respecter nos engagements, avoir aussi les moyens financiers pour faire des investissements très bien ciblés pour aider la relance économique et gérer de façon très serrée pour la prochaine année puisque nous ne savons pas ce qui peut arriver», enchaîne le conseiller municipal.

Michel Potvin refuse de devancer les débats du conseil sur le une augmentation de la facture de taxe lors de l’adoption du prochain budget. Il est toutefois d’avis que de laisser le maximum d’argent dans les poches des contribuables peut aussi constituer un levier économique intéressant dans la situation particulière dans laquelle nous nous trouvons.

Les élus de Saguenay vont adopter cet automne le dernier budget du conseil actuel avant les prochaines élections municipales. Michel Potvin affirme être beaucoup plus préoccupé par l’obligation de présenter et d’adopter un budget tenant compte de l’incertitude économique qui prévaut et les impacts de la pandémie sur de nombreux contribuables et entrepreneurs que par les considérations politiques.

Il précise que cette prudence ne signifie pas de ralentir les investissements dans les infrastructures de base comme l’entretien des rues, l’aqueduc et les égouts. Mais il y a d’autres secteurs d’activités à la ville ou il est possible de faire des choix.