Saguenay crée la Commission Ville intelligente et communication (CVIC)

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Saguenay veut optimiser le service aux citoyens et favoriser davantage les technologies de l’information et du numérique. Dans sa démarche pour devenir une ville à l’avant-garde en matière de nouvelles technologies, Saguenay créera la Commission Ville intelligente et communication (CVIC), laquelle devrait naître mardi prochain, lors de la séance du conseil municipal.

En 2017, Saguenay amorçait les démarches pour devenir une ville intelligente, histoire de favoriser l’offre des données numériques publiques et d’améliorer la communication avec les citoyens. La création d’une nouvelle commission est d’autant plus justifiée par le contexte actuel, a expliqué la mairesse de Saguenay, Josée Néron, lors d’une entrevue accordée au Progrès.

La nouvelle commission sera présentée mardi soir, en séance publique. La mairesse proposera d’agir à titre de présidente, mais a précisé qu’elle n’en retirerait aucun avantage monétaire, comparativement à la présidence des autres commissions. Elle s’entourera de trois conseillers ou conseillères issus des trois arrondissements et d’experts en la matière.

Entre autres projets, cette commission permettra aux citoyens d’avoir accès aux données numériques de la Ville, par exemple les données de la Société de transport du Saguenay (STS) ou de la collecte des ordures. Ces données pourront être utilisées pour la création d’applications numériques. Si une personne a le désir de créer une application sur les passages des autobus de la STS, elle pourra avoir accès à toutes les données nécessaires.

Aucune donnée confidentielle ne sera divulguée.

« Nous avons une foule de données ouvertes qui peuvent être utiles pour plusieurs secteurs de l’économie. Des villes comme Montréal se sont dotées de ce genre de commission et plusieurs applications en sont nées, ce qui améliore grandement les services aux citoyens. De plus, la commission permettra une amélioration du système de requête des citoyens, qui auront un suivi dans l’immédiat », explique la mairesse, qui ajoute que les possibilités sont infinies lorsqu’on parle de technologie de l’information.

Déjà, Saguenay a mis en ligne des plateformes de consultation citoyenne en ligne, ce qui est grandement apprécié, a ajouté Mme Néron. « Le but est vraiment d’optimiser le service aux citoyens pour que ce soit plus simple pour eux, tout en améliorant la façon de faire de nos employés municipaux. »