Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
En novembre et décembre 2020, le déneigement a coûté 650 000$ de moins que prévu.
En novembre et décembre 2020, le déneigement a coûté 650 000$ de moins que prévu.

Saguenay affiche un surplus de 17 millions $

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Saguenay affiche un surplus budgétaire de 17 millions $ pour l’année 2020. Les revenus d’Hydro-Jonquière ont été plus élevés que prévu, tandis que la pandémie et la météo ont permis à la ville de réduire certains types de dépenses.

En déneigement et en entretien de bâtiments, Saguenay a épargné un peu moins d’un million $. Une réserve de 5,9 millions $ a aussi été montée pendant l’année 2020. Il faut ajouter à cela une partie de l’aide d’urgence de 11 millions $ versée par Québec et dont plus de la moitié n’a pas encore été dépensée.

« On a eu aussi 1 million $ de plus d’Hydro-Jonquière et 3 millions $ en taxes de plus », a confirmé M. Potvin, ajoutant que la ville a également épargné en essence, en 2020.

« C’est une excellente nouvelle. On voit qu’on peut changer les choses, une année à la fois », a pour sa part mentionné la mairesse Josée Néron, se disant fière du bilan de la dernière année de son présent mandat.

La mairesse Josée Néron s’est dite fière du bilan financier de la dernière année de son présent mandat.

La pandémie a cependant eu un impact sur plusieurs lignes, dont les revenus de contraventions. En 2020, Saguenay a récolté 2,8 millions $ en amendes, alors qu’en 2019, ce chiffre frôlait les 5,6 millions $. Le Service de sécurité publique a aussi coûté 3 millions $ de plus que les sommes prévues. En 2020, plus de 63 millions $ ont été investis par la Ville dans les services de police et d’incendie.

Réduire la dette

Les élus ont accepté, en séance du conseil lundi, d’utiliser 7,8 M$ de ce surplus pour payer différents projets qui nécessitent un emprunt, dont le déménagement de l’entreprise DEMEX, les dépenses de l’élection 2021, le refinancement du régime de retraite et la toiture du Côté-Cour de Jonquière.

La Ville renfloue aussi l’excédent du fonctionnement affecté au remboursement anticipé de la dette pour un montant de 5,6 M$ et compte utiliser 3,3 millions $ pour soutenir la stratégie d’autoassurance.

Une fois toutes ces sommes utilisées, Saguenay se retrouvera avec un excédent de fonctionnement non affecté de 1 309 227 $.

« Avec la stratégie financière que nous proposons aujourd’hui au conseil municipal, nous dégagerons une marge de manœuvre financière de 20 M$ pour les trois prochaines années. C’est le fruit d’une saine gestion et d’une administration rigoureuse avec les deniers publics. Malgré tout, nous devons faire preuve de prudence. Nous avons encore des défis financiers à relever », a précisé la mairesse de Saguenay, Josée Néron.

« On aurait pu être tenté d’utiliser cet argent pour construire un bâtiment. Mais on a décidé de bien l’appliquer, sur la dette et sur des éléments qu’on devait payer à court terme ou par emprunt », mentionne Michel Potvin.