Saguenay achète d’urgence des appareils respiratoires

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a décrété d’urgence l’achat d’appareils de protection respiratoire pour le Service de sécurité incendie de Saguenay. Ceux que la Ville a achetés au printemps 2017 cessent de fonctionner quand la température descend sous les -13 degrés Celsius, ce qui met la vie des pompiers en danger.

Devant l’urgence de la situation, la mairesse Néron a octroyé le 18 novembre dernier un contrat de 926 688,15 $ à l’entreprise Aréo-feu sans passer par le processus normal d’appel d’offres. La Ville a alors fait l’acquisition de 75 ensembles de protection pour les pompiers.

Le Service de sécurité incendie a confirmé le malfonctionnement des appareils des pompiers en procédant à des tests le printemps dernier, en collaboration avec le Laboratoire international des matériaux antigivre de l’UQAC.

« Les appareils semblaient avoir quelques problèmes. On a demandé à des chercheurs de l’UQAC de procéder à des tests. On a conclu que les appareils qu’on avait achetés cessaient de fonctionner », a expliqué la mairesse Néron, lors de la séance du conseil.

Il a été démontré que lorsqu’ils sont utilisés à basse température, les appareils de protection respiratoire ne fonctionnent pas normalement. Du givre et de la glace s’accumulent à l’intérieur des régulateurs de pression.

« Ce dysfonctionnement des appareils respiratoires met en danger la vie et la sécurité de nos pompiers et, par le fait même, des citoyens de Saguenay », écrit-on dans le document remis par la Ville lors de la séance du conseil.

Saguenay entame aussi des procédures judiciaires contre l’entreprise 3 M pour récupérer l’argent qu’elle a dépensé pour acheter les appareils de marque Scott défectueux. « Je ne peux pas faire davantage de commentaires. Je devais simplement faire le dépôt de la situation devant le conseil », a résumé la mairesse.

C’est une disposition de la Loi sur les cités et les villes qui permet à la mairesse de Saguenay de donner ce contrat sans passer par le processus habituel d’appel d’offres.

Appui unanime pour le Publisac

Après avoir donné son appui au Publisac par l’entremise d’une lettre ouverte dans les médias la semaine dernière, Saguenay a réitéré son soutien à cet outil publicitaire distribué à grande échelle.

Le conseil municipal a adopté à l’unanimité une résolution au maintien de « l’actuel système de distribution du Publisac ».