Les présidents de la Commission des arts et la Culture, Jonathan Tremblay, de la Commission des sports et plein air, Michel Thiffault, des Services communautaire, Vie de quartier et Développement, Brigitte Bergeron, la directrice du Services de la culture, sports, vie communautaire, Guylaine Houde et le maire suppléant Michel Potvin

Saguenay accorde 8 M$ aux organismes

Saguenay a terminé la première étape de la mise en place de sa nouvelle Politique de soutien aux organismes, volet financier, qui prévoit l’attribution 8 M$ à 407 organismes reconnus au cours de 2019.

Saguenay a terminé la première étape de la mise en place de sa nouvelle Politique de soutien aux organismes, volet financier, qui prévoit l’attribution de 8 M$ à 407 organismes reconnus au cours de 2019.

La nouvelle politique a été adoptée lundi à l’occasion de la séance régulière du conseil municipal, après plusieurs semaines de travail.

En entrevue en après-midi, les présidents des commissions Sports et plein air, Michel Thiffault, de Arts de la culture et du patrimoine, Jonathan Tremblay, des Services communautaires, vie de quartier et développement social, Brigitte Bergeron, et le maire suppléant, Michel Potvin, ont présenté les grandes lignes de la politique de soutien, accompagnés de Guylaine Houde, directrice du service Culture, sports et vie communautaire.

Le conseiller Jonathan Tremblay a rappelé qu’en octobre dernier, Saguenay s’est lancé dans un grand chantier en exigeant des organismes qu’il s’intègre dans un nouvel exercice de reconnaissance des organismes, un exercice que certains ont qualifié d’ardu en raison de la quantité de papiers à fournir, qui fait passer le nombre d’organismes de 533 à 407. L’enveloppe de 8 M$ est réservée exclusivement au fonctionnement des organismes tandis que toute la partie reliée à la gratuité des locaux, financement des services comme les assurances, la téléphonie, conciergerie et autres feront l’objet d’une analyse ultérieurement. « Nous arrivons avec un virage important qui répond à des objectifs précis qui sont la bonne gestion des finances publiques, l’équité, et la prestation de services à la population », affirme M. Tremblay.

La politique générale est accompagnée de critères spécifiques selon qu’il s’agisse d’organismes oeuvrant dans les secteurs de la culture, des sports, ou de la vie communautaire (voir autre article). Il a toutefois précisé que même si certains n’ont pu répondre à certains critères, la Ville a fait preuve de flexibilité dans l’application des règles.

M. Potvin a mentionné que l’intention de Saguenay vise avant tout à dépolitiser les offres de subventions et appliquer une saine gestion. Les élus ont rappelé que dans le passé, certains organismes pouvaient se nourrir à tous les râteliers parce qu’ils avaient développé une certaine facilité de contacts avec des élus, fonctionnaires, dirigeants de Promotion Saguenay qui distribuaient également de l’aide. 

À plusieurs reprises en 2009, 2010, 2013 et 2017, le Vérificateur général de la ville avait recommandé de revoir la gestion et le suivi de l’aide versée aux organismes et de centraliser les budgets. 

« Dans les années passées, le VG a fait allumer de petites lumières, donc il fallait apporter des améliorations. On vient ajuster le tir ».

En ce qui a trait aux montants globaux qui seront attribués, M. Potvin a mentionné que même si dans le passé, il avait été question d’une enveloppe de 21,5 M$, ce dernier affirme qu’elle englobait les 8 M$ attribués à Promotion Saguenay et les 2,3 M$ attribués à la Zone portuaire ainsi que 4 M$ en baux de location de locaux. 

S’ils reconnaissent que la nouvelle politique de soutien n’est pas parfaite, les élus affirment qu’il s’agit d’un grand pas en avant qui servira de modèle au niveau de la transparence et de l’équité.