Pas moins de 60 immigrants ont reçu la citoyenneté canadienne, jeudi, à Saguenay.

Saguenay: 60 nouveaux Canadiens

Soixante immigrants provenant de dix-sept pays différents et qui habitent déjà à Saguenay ont reçu, jeudi, leur citoyenneté canadienne au cours d’une cérémonie d’assermentation à la réserve navale de Chicoutimi.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’ils ont choisi la région et ça fait chaud au cœur de voir ça », constate le député conservateur de Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, qui était l’un des invités d’honneur de cette cérémonie d’accueil.

Lui-même issu d’une famille d’immigrants libanais, il est bien placé pour comprendre l’importance de ce moment pour les nouveaux Canadiens.

« Ils semblent très heureux et la plupart ont un très bon français, j’ai été impressionné de voir ça. Il y en a plusieurs qui sont ici depuis longtemps et qui attendent ce moment-là depuis », explique Richard Martel.

La conseillère municipale de Saguenay responsable de l’immigration, Brigitte Bergeron, estime que la majorité des personnes assermentées jeudi ont déjà adopté la région et souhaite voir de plus en plus d’immigrants s’installer dans la région.

Pas moins de 60 immigrants ont reçu la citoyenneté canadienne jeudi, à Saguenay.

« Je réalise que la majorité est ici depuis plusieurs années. Ça veut dire qu’ils vont demeurer dans la région. J’espère qu’on va doubler la clientèle l’année prochaine. C’est un vœu que je fais pour la région », mentionne-t-elle.

Diversité

La diversité des nouveaux Canadiens qui vivent à Saguenay était belle à voir. Parmi les nouveaux citoyens qui ont adopté Saguenay depuis longtemps, on retrouve Alexander De Vries, parti du Royaume-Uni il y a 14 ans pour s’installer à Saguenay. Le travailleur de la restauration œuvre d’ailleurs depuis quelques années à La Cuisine, sur la rue Racine à Chicoutimi.

« En arrivant en 2004, j’ai pris un visa de travail pour un an, puis le certificat de résidence permanente. Entre temps, j’ai eu deux enfants avec ma blonde qui vient de la région, puis je me suis dit que c’était peut-être le temps d’entamer les démarches de citoyenneté il y a deux ans. »

En famille

L’assermentation donne aussi lieu à des moments touchants, comme cette famille de quatre Iraniens qui ont tous été naturalisés en même temps jeudi. « On est très contents. C’est un pays où on ne se sent pas comme des étrangers. Les gens sont très accueillants », assure Ali Saeidi, un professeur en génie civil à l’Université du Québec à Chicoutimi depuis sept ans.

D’autres, comme Harouna Diarra, comptent profiter de leur nouvelle citoyenneté pour s’ouvrir de nouvelles portes sur le monde, mais aussi pour profiter des droits et devoirs qu’ont tous les citoyens canadiens.

« En devenant citoyen, on peut voyager, voter et être vraiment fiers de là où on vit et du pays qu’on a choisi », mentionne le Sénégalais d’origine.

Les cérémonies protocolaires, comme celle de jeudi, se déroulent dans les deux langues et amènent les nouveaux Canadiens à prêter allégeance à la reine Élizabeth II devant une commissaire spécialement habilitée pour ce genre d’occasion. Ils reçoivent ensuite leur certificat de citoyenneté et la cérémonie se termine par le chant de l’Ô Canada par tous les nouveaux citoyens.