Le groupe des New Warriors est présent au kiosque de Leucan pour prendre des photos et pour remettre des fonds à l’organisme.

Saggeek: la culture populaire attire

Mascarades, tournois de jeux, concours, conférences, spectacles, bal de Harry Potter ; les activités ne manquent pas pour attirer les amateurs de culture populaire au Saggeek, une convention à la popularité grandissante à Saguenay. Vendredi soir, plusieurs centaines de personnes étaient réunies pour célébrer leur amour pour les animés japonais, Star Wars, Marvel, Disney et plusieurs autres.

L’aventure de Saggeek a commencé il y a déjà quelques années. C’est l’initiative personnelle d’Audrey Dufour, maintenant directrice générale de l’événement, qui a donné vie au projet. « Je fais le tour des conventions du Québec, et j’étais tannée de devoir aller à Québec et à Montréal pour vivre l’expérience des comiccons, a-t-elle partagé. Je me demandais pourquoi on n’avait pas ça ici, alors que nous avions la communauté de passionnés pour le faire. »

Quelques années plus tard, la communauté est bel et bien au rendez-vous, alors que les amateurs arrivent de partout au Québec afin de prendre part à la fin de semaine.

Roxanne Gauthier, déguisée en Faery Glitter pour l’occasion, est venue de Québec pour participer au Saggeek. « J’ai sauté le Comiccon de Montréal pour venir ici. »

Les membres des New Warriors, un groupe de cosplay à la thématique des superhéros, sont venus de La Prairie spécialement pour l’occasion. Ils ont décidé de s’associer à Leucan pour aider à amasser des fonds pour les enfants atteints du cancer.

L’inspecteur Nazo, sorti tout droit de l’imagination de Tristan, 17 ans, était l’un des nombreux personnages présents jeudi soir.

Maxime Bombardier, le fondateur et organisateur du groupe, explique que Leucan vient en aide à une cause qui leur tient particulièrement à coeur : « Plusieurs de nos membres sont touchés de près ou de loin par le cancer. C’était donc clair pour nous que c’était à cette cause qu’on voulait s’associer. »

Tristan le créatif

Parmi les amateurs présents, Tristan, un jeune de 17 ans qui vit avec le trouble du spectre de l’autisme, était vêtu d’un costume qu’il avait entièrement fabriqué lui-même. Sa mère explique que le cosplay lui permet de laisser libre cours à sa nature et son talent artistique.

« Tristan est un artiste, un designer de personnages. Il dessine en 3D, sur tablette graphique et au crayon. Son personnage sort de son univers. C’est lui qui l’a créé et qui le fait vivre. »


« Son personnage sort de son univers. C’est lui qui l’a créé et qui le fait vivre. »
La mère de Tristan

La mère de Tristan affirme que le plus grand bonheur de son fils est que les gens apprécient grandement ses oeuvres.

La plupart des amateurs de Saggeek étaient fièrement costumés en leur héros favori.

Son compte Twitter et sa page Instagram, @torisutan_studio, rassemblent des dizaines de photographies de ses dessins, dont l’inspecteur Nazo, le personnage qu’il interprète au Saggeek.

Audrey Dufour s’attend à recevoir plus de 2000 personnes pendant la fin de semaine, le double de l’an passé. « Chaque édition demande un an de préparation, indique-t-elle. Je suis déjà en train d’organiser la convention de l’année prochaine. »