L’accident de mardi est survenu à l’intersection des routes 169 et 170, à l’entrée de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Routes 169 et 170: André Fortin réclame plus de sécurité

La collision entre un camion-citerne, un camion-remorque et un véhicule utilitaire sport qui s’est produite, mardi, à l’intersection des routes 169 et 170 ravive un vieux débat entourant le manque de sécurité dans ce secteur. Au lendemain de cet accident, le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, André Fortin, réclame, une fois de plus, davantage de sécurité en plus de l’implantation d’un carrefour giratoire.

Mercredi matin, l’équipe de la ville était déjà en contact avec des représentants du ministère des Transports du Québec (MTQ) afin de planifier une rencontre à cet effet.

Questionné quant à ce qu’il espère comme piste de solution pour ce secteur considéré à risque par plusieurs, André Fortin est catégorique.

« Nous réclamons une solution pour améliorer rapidement la sécurité et l’implantation d’un carrefour giratoire », expose-t-il.

Cette demande n’est pas étrangère à la ville de quelques milliers d’habitants. Une résolution adoptée par le conseil municipal, en juillet 2016, interpellait le ministère des Transports du Québec à propos de la sécurité. Un carrefour giratoire au croisement des routes 169 et 170 figurait parmi les solutions envisagées par la résolution.

La préoccupation du conseil municipal de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix quant à la sécurité de cette zone problématique ne date pas d’hier. « À travers nos discussions avec le MTQ, il a toujours été question de l’intersection du rang Caron. Il y a eu des améliorations avec le temps », explique celui qui est maire de la municipalité depuis novembre 2017.

La ville s’est dotée, par le passé, d’un plan de sécurité visant à améliorer la zone située entre le pont de Saint-Gédéon et la route Saint-André. M. Fortin rappelle qu’entre 12 000 et 15 000 automobilistes empruntent le secteur quotidiennement. À l’approche des vacances estivales, il lance un appel à la prudence. « L’été commence, Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et Saint-Gédéon sont des secteurs très achalandés. Il y a beaucoup de touristes et de visiteurs aux plages et dans les commerces. Nous ne voulons pas d’autres accidents. J’invite les conducteurs à la prudence et au respect de la signalisation et des limites de vitesse », conclut-il.

+ LE MTQ EN MODE SOLUTION

Le ministère des Transports (MTQ) assure qu’il surveille de près l’intersection des routes 169 et 170 située à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Un représentant du MTQ s’est même rendu sur place afin d’évaluer la possibilité de mettre en place des mesures qui amélioreraient la sécurité, à court terme. 

Invitée à répondre à la demande d’implantation d’un carrefour giratoire par les élus, la porte-parole du MTQ, Mila Roy, a confirmé que le ministère planche sur une piste de solution pour un réaménagement à long terme de la zone. « L’analyse de l’intersection R-169/R-170 s’insère dans une analyse de sécurité globale de plusieurs secteurs de la route 169 autour du lac Saint-Jean, dont le secteur de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix qui reçoit une attention particulière. Notons également que le ministère est en communication avec la municipalité de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pour discuter de la suite du dossier et des pistes de solution possibles », a-t-elle ajouté, dans une communication écrite.

Le ministère rappelle être intervenu à cet endroit en août 2017. Il a notamment converti la voie d’évitement de la route 170 en voie de virage à gauche afin de faciliter l’accès à la route 169. La signalisation a également été améliorée grâce à l’ajout de chevrons d’alignement sur la route 170.