La rue Du Rocher à Normandin a grandement besoin d’investissements.
La rue Du Rocher à Normandin a grandement besoin d’investissements.

Route entre Normandin et La Doré: le dossier progresse

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) confirme que le dossier du financement pour la réfection de la route qui relie Normandin à La Doré progresse et qu’il est sous analyse.

Dans un échange de courriels avec Le Quotidien, le MTQ affirme avoir bel et bien reçu les demandes d’aide financière des deux municipalités.

On peut y lire aussi que le MTQ ne reprendra pas la gestion de cet axe routier, qui est de plus en plus utilisé. Plus de 70 000 camions de Produits forestiers Résolu (PFR) empruntent annuellement la route et le pont reliant La Doré à Normandin.

« Le ministère a répondu aux municipalités qu’il ne peut acquiescer favorablement à la demande de reprise de gestion de cette route, puisque sa vocation correspond, selon les critères du ministère, à une route du réseau local. Quant au pont de la Petite-Chute, des travaux de réparation et d’asphaltage y sont prévus par le ministère au cours de 2020. Ceux-ci nécessiteront un investissement entre 1 et 5 M$. »

Par contre, le MTQ indique que le gouvernement du Québec a bonifié de centaines de millions de dollars le montant de 70 M$ initialement disponible pour l’entretien des réseaux routiers locaux. « Cette année, dans le cadre de l’entente de Partenariat 2020-2024 – Pour des municipalités et des régions encore plus fortes, le gouvernement du Québec a annoncé une bonification de 200 M$ au comptant pour le Programme d’aide à la voirie locale (PAV) afin de soutenir les municipalités. Cette enveloppe vise uniquement à financer les dossiers déjà reçus et dûment complétés avant le 31 mars 2020 des volets Redressement des infrastructures routières locales (RIRL) et Accélération des investissements sur le réseau routier local (AIRRL). »

Normandin

Le maire de Normandin, Mario Fortin, confirme que la situation a réellement avancé depuis la parution d’un article dans Le Quotidien, le 27 février, et qu’il s’attendait à « recevoir enfin une réponse complète » du MTQ.

« On a eu des nouvelles du programme et il nous manquait une résolution, mais tout était beau en ce qui concerne tous les autres documents que le MTQ nous avait demandés. On va passer la résolution manquante en conseil la semaine prochaine et notre dossier sera complet. Avec ça, on devrait avoir une réponse. »