Quand on analyse les plaintes de 2018 et celles de 2019, un constat clair en ressort: elles surviennent en grande majorité pendant la période de changement de pneus.

Roues déboulonnées ? Pas de panique !

Le phénomène des roues déboulonnées est-il vraiment l’œuvre de vandales ? La question se pose puisque les plaintes reçues au cours de la dernière année sont presque toutes survenues pendant la période de changement de pneus.

Au cours des derniers jours, plusieurs internautes ont publié des messages de sensibilisation sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages Spotted sur Facebook. Par exemple, lundi soir, une résidante de La Baie a mis en garde les citoyens du secteur de la rue des Pins. « Hier, mon mari a vérifié les roues parce mon véhicule faisait un bizarre et pas rassurant bruit [...]. Résultat : tous les boulons de la roue avant côté conducteur étaient défaits et heureusement, le boulon de sécurité était bien solide », était-il écrit.

Questionné à ce sujet, le porte-parole du Service de police de Saguenay (SPS), Luc Tardif, a confirmé que cinq plaintes ont été reçues par le SPS depuis le début de l’année. Il précise toutefois que les cas n’ont peut-être pas tous fait l’objet de plaintes.

Étant donné que le sujet a refait surface dernièrement, M. Tardif a comptabilisé les plaintes de 2018 et celles de 2019, et un constat clair en ressort : elles surviennent en grande majorité pendant la période de changement de pneus.

« Peut-être que les roues ne sont pas assez serrées ? Il est important de s’assurer d’exercer la bonne pression sur les boulons et, aussi, de la qualité du garagiste avec qui on fait affaire », conseille Luc Tardif, tout en précisant qu’il n’y a pas de panique à avoir pour le moment.