Le maire de Roberval, Guy Larouche.

Roberval poursuit une entreprise pour 65 000$

Roberval intente une poursuite de plus de 65 000 $ contre Terrassements Lavoie pour un refus de refaire des travaux.
Le conseil municipal n'a pas eu le choix d'en venir à ce recours judiciaire. « On essaie toujours d'en arriver à une entente dans ce genre de dossier, mais ç'a été impossible dans ce cas-ci. Comme nous ne pouvons pas attendre, on va faire les travaux et faire payer la facture à l'entreprise », a commenté le maire Guy Larouche, lundi soir, lors de la séance publique du conseil municipal.
Lors des travaux de changement des canalisations sur une partie du boulevard Marcotte en 2013, la Ville a constaté par la suite que certaines conduites s'affaissaient. Elle a jugé que les travaux avaient été mal effectués et que Terrassements Lavoie devait apporter les correctifs. L'entreprise ne considère pas qu'elle est responsable de cette problématique.
Roberval va effectuer dans les prochains jours les correctifs sur quatre portions de 20 mètres chacune. Les travaux n'entraveront pas la circulation.
La salle de réunion Jacques Girard
Les élus de Roberval ont décidé de nommer la salle de réunion de la bibliothèque Georges-Henri-Lévesque à la mémoire de l'écrivain et ex-journaliste du Quotidien, Jacques Girard.
L'homme chaleureux, amant des mots, a marqué Roberval par sa passion.
Professeur à la Cité étudiante, son implication a permis de mettre sur pied le circuit des bronzes et a contribué à la construction de la bibliothèque du boulevard Saint-Joseph. Il allait donc de soi, pour le conseil, de nommer une salle en l'honneur « de ce grand personnage ».