Roberval: les candidats tracent leur bilan

À quelques jours du scrutin, les deux candidats à la mairie de Roberval ont tracé leur bilan respectif de la campagne électorale, laquelle s’est avérée particulièrement houleuse.

Le maire sortant, Guy Larouche, s’est adressé aux citoyens par l’entremise d’une vidéo diffusée sur son compte Facebook, en soirée mardi.

« Même si la campagne a été intense, je suis content de toutes les rencontres. Vous me dites que dans les quatre dernières années, il s’est passé plus de choses que dans les 20 dernières années. Et ça me touche particulièrement. On a été à l’écoute et surtout proactif », a affirmé le maire sortant.

Ce dernier a fait la liste des projets qui se sont concrétisés pendant son mandat et, selon ses dires, le dossier du couvent des Ursulines est celui dont il entend le plus parler. Guy Larouche, qui sollicite un deuxième mandat, a voulu aussi montrer une image de bon père de famille.

« Maire, ce n’est pas toujours facile. Faire l’unanimité, c’est presque impossible. On prend des décisions déchirantes, mais chacune d’entre elles a été prise pour le bien de la population », a mentionné M. Larouche, sans donner un exemple précis de décision déchirante.

Guy Larouche
Sabin Côté

Son adversaire, Sabin Côté, a aussi dressé un bilan positif de sa campagne, malgré les attaques acerbes du maire sortant. Celui qui en était à sa première expérience électorale a grandement apprécié les rencontres qu’il a eues avec ses concitoyens et se félicite de ne pas être tombé dans le piège des attaques personnelles.

« J’ai été flatté par l’accueil chaleureux de la population. Les gens m’ont manifesté un désir de changement. Les gens ont apprécié mes valeurs de respect et de tolérance », a constaté M. Côté.

Mais ce dernier déplore sans surprise avoir été victime d’une campagne de salissage. « Les propos mensongers à mon égard ont fait ombre à la mise en valeur de mes propositions aux citoyens et des vrais enjeux préoccupant la population », a-t-il dénoncé. 

À trois jours du vote, le candidat tient donc à rappeler ses priorités, dont la lutte au défi démographique. « Pour y faire face, ça prend une vision à long terme et un plan d’action basé sur la définition d’une identité forte pour Roberval. Ne pas se soucier à court terme de cet enjeu, c’est pour moi renier l’avenir de Roberval », a souligné M. Côté.

Sabin Côté compte également trouver des solutions innovantes pour stimuler l’économie, s’il est élu le 5 novembre prochain. « Roberval ne peut nier ses racines de ville de services et d’industrie forestière. Or, la mise en valeur de ces secteurs nécessite une vision nouvelle. La foresterie doit s’orienter vers l’énergie et à la sécurité, le milieu de la santé vers les services sociaux et administratifs. Les services connexes à l’agroalimentaire et le récréotourisme sont les autres secteurs que je souhaite analyser pour stimuler l’économie de Roberval », a décrit le consultant en gestion, qui s’est notamment engagé à mettre en valeur le secteur de la Pointe Scott et du Claire Fontaine.