Le maire de Roberval, Sabin Côté.

Roberval investit près d’un million $

Roberval investira 987 000 $ pour les développements économique et touristique, en 2019, dont 200 000 $ sont destinés à l’aide directe aux entreprises.

Plus de 50 entreprises robervaloises ont reçu une aide financière de la Ville en 2018, alors que 117 000 $ d’aide directe ont été versés, en plus de 15 000 $ pour la réalisation d’études de projets, a annoncé le maire de Roberval, Sabin Côté, lors du conseil de ville tenu jeudi après midi.

Le premier magistrat mentionne que l’aide aux entreprises a été bonifiée en juillet dernier pour doubler l’aide directe aux entreprises, la faisant passer de 100 000 à 200 000 $ par an. « Il n’y a rien qui nous ferait plus plaisir que d’octroyer la totalité des sommes, car ça donne de bons retours pour le développement économique de la ville », dit-il avant d’ajouter que 50 000 $ sont aussi disponibles pour l’étude de projets.

Depuis le mois de juillet, la popularité du programme qui octroie de l’aide au démarrage, aux projets d’économie sociale, à l’expansion et à la relève, ainsi qu’aux études de marché, est à la hausse. Si bien que le conseil a déjà approuvé du financement à la hauteur de 55 000 $ pour onze entreprises pour l’année 2019.

Par exemple, le Village sur glace a obtenu un financement de 10 000 $ pour faire l’achat d’une flotte de fatbikes en location. Le garage Sylvain Langlais Alignement et Mécanique a également reçu 10 000 $ pour un projet d’expansion et d’aide à la relève.

Dans le cadre de ce programme d’aide directe, les entreprises privées peuvent obtenir un montant allant jusqu’à 10 000 $, pour 20 % des dépenses, alors que les projets d’économie sociale peuvent couvrir 80 % des dépenses. Un programme pour aider les entreprises à assurer une présence sur le Web finance aussi des projets à la hauteur de 1000 $.

Un autre volet vise également à aider les entreprises industrielles et celles situées au centre-ville. « Pour l’année 2019, nous avons déjà 67 000 $ d’engagés en crédit de taxes et crédit de loyer pour la revitalisation du centre-ville et du secteur industriel », remarque Sabin Côté.

Au-delà des subventions aux entreprises, le maire mentionne que Roberval investit aussi 30 000 $ dans le Village sur glace, 60 000 $ pour la Traversée internationale du lac Saint-Jean, 25 000 $ pour le Festival d’hiver, 15 000 $ pour le Jardin des Ursulines et 15 000 $ pour les traversées en fatbike et à la course.

Dans le cadre de son plan triennal d’immobilisation, la Ville compte aussi investir 150 000 $, en 2020, pour la construction d’une salle communautaire mobile qui servirait de portail d’accueil aux événements majeurs.

« C’est dynamique à Roberval et il faut se plaire à le dire », conclut le maire, qui souhaite positionner Roberval comme destination hivernale de choix pour les touristes et les locaux.