Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin

Rivière Mistassini: coup de main pour le pont ferroviaire

La remise en service du service ferroviaire entre Normandin et Dolbeau-Mistssaini augmente les chances que le projet de pont ferroviaire de 40 M$ sur la rivière Mistassini se concrétise.
C'est du moins l'avis du préfet de la MRC Maria-Chapdelaine Jean-Pierre Boivin. « C'est une belle surprise, car ça ouvre la porte à ce développement que nous travaillons depuis plusieurs années. Le pont ferroviaire permettrait de faciliter le transport entre la scierie et la papetière de Résolu, mais surtout d'amener des trains dans notre futur parc industriel territorial. Par contre, il fallait avant toute chose que la voie ferrée soit réparée entre Dolbeau et Normandin », mentionne-t-il.
Ce projet de parc industriel vise à attirer des entreprises minières à s'installer à Dolbeau-Mistassini pour faire du transbordement et de la transformation de minerais. Il serait implanté à environ cinq kilomètres de la route régionale. « Dans le cadre du Plan Nord, notre secteur est considéré comme un pôle de transformation qui assure la liaison entre le transport hors norme et le port en eau profonde», informe le préfet.
Récemment, une firme de lobbyiste a été engagée pour mousser le projet dans les ministères concernés afin d'obtenir les fonds pour sa construction. « Le premier ministre Philippe Couillard nous supporte dans nos démarches et trouve notre projet intéressant. Quand Denis Lebel était au pouvoir, il nous avait dit que l'argent était réservé pour construire le pont ferroviaire. Avec les libéraux au pouvoir, il faut reprendre les démarches et voir si effectivement, l'aide fédérale serait toujours disponible », mentionne-t-il.
Jean-Pierre Boivin ne pense pas que des candidats à l'élection partielle dans Lac-Saint-Jean pourraient en faire une promesse durant la campagne, à cause de l'ampleur des montants impliqués.