Ancienne directrice générale du Cégep de Chicoutimi, Denyse Blanchet agira comme émissaire du gouvernement afin d’accompagner la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Rives-du-Saguenay: le ministère mandate une accompagnatrice

Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport force la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay à se soumettre à des mesures de surveillance et d’accompagnement. Denyse Blanchet entre en poste dès lundi à titre d’accompagnatrice auprès de la commission scolaire. Son travail se poursuivra jusqu’au 1er juin.

Dans un communiqué, le ministère évoque une enquête en cours et des lacunes importantes en matière de gouvernance scolaire et de gestion administrative, ce qui l’oblige à prendre une telle décision. 

Climat de travail difficile

« En raison du climat de travail révélé par l’enquête en cours, je me vois dans l’obligation d’agir ainsi dans l’intérêt des élèves et du personnel. Il est essentiel d’intervenir et d’adopter les mesures appropriées pour rétablir le bon fonctionnement de la commission scolaire. Je compte sur tous les intervenants en place pour qu’ils poursuivent leurs travaux en collaboration avec Mme Blanchet », indique le ministre Sébastien Proulx.

Au cours de son mandat, l’ancienne directrice générale du Cégep de Chicoutimi devra soumettre un rapport sur une base mensuelle afin de faire état de l’évolution de la situation au sein de la commission scolaire. 

Le ministère mettra à sa disposition des ressources spécialisées en cas de besoin. 

Selon le ministère de l’Éducation, Mme Blanchet est une gestionnaire de longue date, qui possède une riche expérience en matière de développement organisationnel et de gestion des ressources humaines et financières. Elle connaît bien le domaine de l’éducation. 

« Je salue l’intervention de mon collègue Sébastien Proulx. En effet, compte tenu des problèmes de gouvernance et d’organisation observés dans cette commission scolaire, la nomination d’une accompagnatrice devenait nécessaire pour la suite des choses », avance pour sa part le député de Dubuc, Serge Simard. 

En octobre, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a entamé une enquête sur la gouvernance et l’administration de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Celle-ci est toujours en cours. La commission scolaire devra fournir à l’accompagnatrice les documents et les renseignements utiles à la réalisation de son mandat. 

Elle aura l’obligation de permettre à Mme Blanchet d’identifier et de recommander toute mesure corrective visant à assurer le bon fonctionnement de l’institution. 

Elle devra permettre au conseil des commissaires, à la direction générale et aux autres membres de son personnel de suivre toute formation jugée pertinente par l’accompagnatrice.