De premières actions ont déjà été posées par Rio Tinto pour se préparer à la crue. Pour assurer le débit minimum de la rivière Petite Décharge (photo), le réservoir #7 a été partiellement ouvert.

Rio Tinto n’anticipe pas de crue exceptionnelle

L’accumulation de neige au sol sur les différents bassins de Rio Tinto est plus importante que la normale, a annoncé Rio Tinto, jeudi, dans son premier À prop’EAU. L’entreprise rappelle cependant que cela ne veut pas dire que la crue sera exceptionnelle.

«Les derniers rapports font état d’un couvert à 121 % de la normale sur le bassin total», peut-on lire dans le document, ajoutant que cela ne signifie pas que la crue sera nécessairement plus importante qu’à l’habitude.

L’année dernière, en date du 1er mars, le couvert de neige marquait un nouveau record en étant à 141 % de la normale. Mais puisque les conditions météorologiques ont elles aussi une forte influence sur le déroulement de la crue, le printemps froid avait fait en sorte qu’il y a eu une absence de précipitation sous forme de pluie «ce qui a permis une crue tout en douceur», rapporte le document.

Les mesures de préparation commencées 

De premières actions ont déjà été posées par Rio Tinto pour se préparer à la crue. Pour assurer le débit minimum de la rivière Petite Décharge, le déservoir #7 a été partiellement ouvert. Son ouverture complète, ainsi que celle du déservoir #5 est prévue à la fin du mois. Il n’y a aucun déversement en cours pour les rivières Péribonka, Grande Décharge et Saguenay.